[J7] Dans la tête de… Vladimir Petkovic avant Montpellier-Bordeaux

(Photo by Sebastien Bozon/Icon Sport)

De la continuité…

Plus facile surement pour notre coach d’appréhender ce second déplacement en terre montpelliéraine car des certitudes sont apparues lors de la dernière rencontre.

Certitude sur le schéma

Dans ce 3-5-2 ou 3-4-1-2, avec de véritables pistons (Timothée Pembélé et Ricardo Mangas ou Gideon Mensah), longtemps les prédécesseurs de Vladimir Petkovic (Jean-Louis Gasset et Paulo Sousa) ont tenté de mettre en place ce système avec des joueurs inadaptés (Rémi Oudin, Enock Kwateng ou Samuel Kalu).

Cette mise en place devient également possible avec un milieu de terrain renforcé à la récupération avec l’arrivée de Jean Onana (ou Fransergio) à côté de l’indéboulonnable ou infatigable Otavio. Il favorise également la liberté de notre meneur de jeu Yacine Adli et de l’attaquant qui tourne autour de notre avant-centre.

Certitude sur l’état d’esprit

Repartir en grande partie avec les “guerriers” de samedi soir, c’est offrir une continuité à l’état d’esprit irréprochable de notre dernière rencontre. C’est aussi valoriser le don de soi et les féliciter de leurs prestations. C’est enfin montrer de la continuité dans les choix de notre coach. Après le tâtonnement, il est temps d’amener un peu de stabilité.

Malgré tout, des ajustements à la marge semblent nécessaires…

3 jours après un match dantesque où les jambes seront un peu lourdes, il paraît important d’apporter un peu de fraîcheur à ce 11. Derrière, Stian Gregersen a semblé physiquement diminué en fin de rencontre. Ricardo Mangas pourrait prendre sa place dans la défense à 3, surtout si le retour de Gideon Mensah se précise. Au milieu, Jean Onana a beaucoup donné et sa préparation est encore imparfaite. Fransergio, auteur d’une bonne rentrée, pourrait le seconder.

Enfin, Javairo Dilrosun était un peu en dedans par rapport à ses coéquipiers, notamment dans l’impact. Samuel Kalu, sur les contres et dans cette position autour de l’attaquant, est une alternative plus que crédible. Rémi Oudin ou Sekou Mara sont des seconds choix à ne pas négliger.

Un schéma identique, des petites retouches au 11 que nous avons pu voir dans le Chaudron afin de ne pas perdre le nouvel élan de notre équipe et pour ramener les 3 points de ce second déplacement.