[J19] L’analyse complète de Bordeaux-Lille (Analyse, Tops, Flops, notes, stats, feuille de match, résumé vidéo)

(Photo by Scoop Dyga/Icon Sport)

Une cruelle désillusion

Pendant 75 minutes, nous avons eu un Bordeaux joueur en première mi-temps puis compact pendant 30 minutes jusqu’à ce pénalty « idiot » qui nous empêche de valider un « vrai » match de notre équipe.

Il y a parfois des défaites qui peuvent être fondatrices (pour autant que l’issue négative ne pèse pas trop sur les têtes). Bordeaux n’a pas eu le résultat escompté mais Vladimir Petkovic a peut-être trouvé son 11 ou presque.

Dans l’animation, tout d’abord, les deux doublettes Ricardo Mangas – Alberth Elis et Timothée Pembélé – Javairô Dilrosun ont été vraiment intéressantes offensivement.

Dédoublements, vitesse, centres, nous avons (surtout en première mi-temps) vu une équipe tonique à la récupération, en action et non en réaction.

Dans le bloc (pendant 75 minutes), Bordeaux n’a concédé que peu d’occasions, une équipe compacte et travailleuse.

Le bloc s’est fissuré avec la fatigue de certains joueurs. Bien compréhensible finalement car Timothée Pembélé, Abdel Médioub, Javairô Dilrosun, Otávio et Fransergio ont peu joué ces dernières semaines et ils ont manqué naturellement de kérosène en fin de rencontre.

Sans 9 cas de Covid, Enock Kwateng et Stian Gregersen auraient pu remplacer Timothée Pembélé et Abdel Médioub « carbonisés ». De même, Tom Lacoux serait venu suppléer Fransérgio de plus en plus fantomatique dans la deuxième partie de la rencontre (on avait Mehdi Zerkane mais Vladimir Petkovic ne compte décidemment pas du tout sur lui).

Des regrets tout de même 

Un coaching trop tardif. Devant la fatigue ressentie à partir de la 60ème, on aurait aimé que Vladimir Petkovic réagisse un peu plus vite.

Comme toujours, dans les 10 dernières minutes, il tente des opérations impossibles avec l’entrée de 2 ou 3 attaquants mais tout cela semble manquer de maitrise.

La découverte Abdel Médioub

Même s’il a souffert physiquement en fin de rencontre (logique puisqu’il ne joue presque jamais), il a réalisé une première période de haute volée.

A l’aise dans les airs, défendant toujours debout, il est toujours calme et propre dans la relance quelle que soit la pression de l’adversaire. Avec la fatigue, en seconde période, il a été moins précis et a fini par abuser du jeu long mais sa complémentarité avec Laurent Koscielny fut vraiment prometteuse pendant… 75 minutes.

Avec Stian Gregersen, plus physique, il pourrait être utilisé dans une défense à 3 alliant rigueur et élégance.

Un bilan catastrophique sur la phase aller

3 victoires en 19 matchs, 43 buts encaissés, un fond de jeu qu’on attend toujours. Beaucoup d’interrogations sur un coach et une équipe qui possèdent pourtant des joueurs d’expérience et des jeunes talentueux.

On a pu voir, à cause (ou grâce) au Covid que certains joueurs méritaient mieux que leur temps de jeu (Timothée Pembélé, Abdel Médioub, Javairô Dilrosun), constat déjà posé avec Tom Lacoux, Gideon Mensah ou Samuel Kalu par le passé.

Les schémas et les hommes n’ont cessé de changer et aucune équipe type ne voit le jour. Comment alors avoir un projet de jeu cohérent ?

Des joueurs comme Mehdi Zerkane, Josh Maja, Dilane Bakwa, Amadou Traoré peuvent déjà aller voir ailleurs car Covid ou pas, on ne compte pas sur eux sans pour autant que les titulaires actuels méritent une place semaine après semaine dans le groupe.

Attention, beaucoup de joueurs prêtés (qui auront peut-être la tête ailleurs dès le mois de mars) et la situation pourrait vite se tendre car avec 17 points en 19 matchs, il en faudra au moins 7 de plus sur la phase retour pour arriver au 42 points (en moyenne) nécessaire pour sauver sa peau en Ligue 1.

Si le coach n’enchaîne pas les résultats positifs en janvier, il faudra absolument prendre une autre direction pour tenter de sauver le navire du naufrage.

Sur ce qu’on a vu mercredi on peut être confiant mais après la deuxième journée à Marseille, nous avions le sentiment que la saison pouvait être belle et 3 mois plus tard… aucune certitude.

Oublions, au plus vite, cette année 2021et prenons notre revanche en 2022. L’état d’esprit et le jeu proposé pendant les 2/3 de la rencontre hier sont des éléments et le leitmotiv pour un renouveau durable et où le standing du club, piétiné trop facilement depuis de nombreuses années, doit à nouveau être respecté.

Comme cadeau de noël et pour la nouvelle année, nous souhaitons plus que les 10 victoires faméliques de 2021 et de la fierté retrouvée quand nous parlons de notre club.

Valeur et responsabilité ! Allez Bordeaux !

Les notes

Costil : 5
Pembélé : 6
Médioub : 6
Koscielny : 6
Mangas : 4
Otavio : 6
Fransergio : 5
Dilrosun : 6
Adli : 8
Elis : 8
Hwang : 5

Les Tops 

Alberth Elis – 8/10 – le joyau hondurien

Encore 2 buts et à chaque prise de balle, il apporte une folie qui nous manquait depuis si longtemps. LA « Recrue » du début de l’ère Lopez. Un peu moins bien en seconde mi-temps comme l’ensemble de l’équipe mais toujours ce coup de rein en fin de rencontre qui montre qu’il avait encore du gaz.

Yacine Adli8/10 – indispensable

Quand il est à ce niveau, comment faire pour s’en passer ? Dans une position libre au milieu de terrain, il a éclaboussé la rencontre par sa classe aux 4 coins du terrain. Une performance XXL qui explique encore plus son dépit en fin de rencontre. Il doit se demander ce qu’il fait encore dans cette équipe, malheureusement il mérite mieux. En espérant qu’il soit encore bordelais en janvier 2022.

Les Flops

Ricardo Mangas4/10 – une faute d’amateur

Plutôt à l’aise sur son côté gauche pendant toute la rencontre, notamment lors de bons dédoublements avec Alberth Elis, il gâche sa rencontre sur une faute dans la surface de réparation. Quand il est dépassé par l’attaquant lillois, il doit abandonner la lutte et éviter de poser le bras sur son adversaire. La rencontre bascule à ce moment-là.

Fransérgio5/10 – Du mieux.. mais…

Plus constant et à l’aise au milieu de terrain, il a malheureusement disparu quand les bordelais ont baissé de pied. Il est venu à Bordeaux justement pour apporter son expérience et au moment où il devrait être le plus visible, il a disparu.

La feuille de match

GIRONDINS DE BORDEAUX – LOSC 2-3 (2-1)
19ème journée de Ligue 1 Uber Eats – Saison 2020-2021
Mercredi 22 décembre 2021, 21h – Matmut Atlantique
Arbitre : M.Lesage
Avertissements : Yilmaz (36′), Sanches (37′), Djalo (88′) pour le LOSC ; Fransergio (45’+1) pour Bordeaux
Buts : Elis (17′, 45′) pour Bordeaux ; André (33′), Yilmaz (77′), David (84′) pour le LOSC
Girondins de Bordeaux : Costil – Pembélé, Medioub, Koscielny (c.), Mangas (Niang,78′) – Adli, Fransergio (Briand, 88′), J.Onana (Otavio, 39′) – Elis, Hwang (Mensah, 78′), Dilrosun (Kalu, 88′)
Entraîneur : Vladimir Petkovic
LOSC : Grbić – Djaló, Fonte (c.), Botman, Reinildo – Gomes (Onana, 46′), Sanches (Gudmundsson, 69′), André (Xeka, 81′), Bamba (Lihadji, 69′) – David, Yilmaz (Niasse, 89′)
Entraîneur : Jocelyn Gourvennec

Le résumé vidéo