JLT : « Pas dignes du club »

Jean-Louis Triaud a une fois encore exprimé sa colère et son incompréhension suite à l’indigente prestation de ses joueurs : « On a perdu deux points à domicile contre une équipe qui avait pris douze points sur la saison. On a frisé le ridicule et on a été dans le jeu proche du néant. Pas d’engagement. Cette équipe est venue, elle nous est rentrée dedans, on a joué coupé en deux. »


S’il tient les joueurs comme responsables, le président girondins ne semble pas en mesure de trouver une solution : « Je ne sais pas moi, je dis qu’il y a un vrai problème psychologique chez des joueurs comme ça. Je vois qu’ils n’arrivent pas à faire un contrôle, ils ratent des passes, ils marchent sur le ballon. C’est presque une comédie. Je crois qu’on peut difficilement faire pire. Il y a vingt-cinq joueurs professionnels, ils n’ont qu’à se réveiller. Ce sont des garçons qui ont montré dans le passé qu’ils pouvaient faire autre chose. C’est ça qui est le plus difficile à vivre et à supporter. On a connu autre chose, on a vu autre chose. Peut-être qu’ils ne sont pas capables de se sublimer dans la difficulté, dans l’adversité. C’est ce qu’il faut travailler, je n’en sais rien. Ils ne sont pas dignes de leur rang, dignes de cette équipe et dignes du club. »


Celui-ci déclarait également au micro de canal + : «On devrait gagner sans entraîneur, même à 9 contre 11 contre Arles-Avignon. On a des joueurs tellement faibles mentalement qu’ils arrivent à rater des contrôles simples. On n’est pas loin du zéro absolu. C’est ridicule. »


Les déclarations d’après-match se suivent et se ressemblent en Gironde ..