Jean Tigana touché

La réaction du public bordelais a créé le buzz après la rencontre face à Arles Avignon. Jean Tigana, présent en conférence de presse aujourd’hui avant le déplacement à Lille, est revenu sur ces évènements qui l’ont visiblement touché.

 

«C’est la première fois de ma carrière que j’entends un public se moquer de nous. Je peux vous dire que j’ai été très malheureux, j’ai eu une boule dans le ventre pendant plusieurs jours. J’espère que le message est passé chez les joueurs, nous attendons tous une réaction, qu’au moins on finisse un match vidés, cuits.»

 

 

Les récentes déclarations de l’actionnaire du club, Nicolas de Tavernost, qui visées clairement la responsabilité des joueurs dans les résultats actuels, ont également fait réagir l’entraîneur bordelais.

 

«Je dis aux joueurs de faire attention de ne pas se scier la branche. Peu de clubs ont la chance d’avoir un outil de travail exceptionnel, un investisseur exceptionnel, un président fantastique, qui est proche des joueurs. Ils diront peut-être qu’ils ont un mauvais entraîneur mais, même avec un mauvais entraîneur, on peut avoir de la volonté sur le terrain. Il ne faudrait pas que nous détruisions tout cela. On peut relever la tête, nous avons encore huit matchs. Je ne suis pas pessimiste, je dis juste qu’il faut faire attention.»

 

Evoquant son arrivée à Bordeaux, qu’il ne pensait pas si compliquée, Jean Tigana confirme son envie de réussir dans « son club » malgré les difficultés, et les propositions étrangères.

 

«J’avoue ne pas avoir pensé souffrir comme cela en venant à Bordeaux, mais je reste solidaire de mes joueurs, et ne veux pas les enfoncer. Je suis toujours décidé à gagner avec les Girondins. […] J’ai mis quelques fois le genou à terre, mais je me suis toujours relevé. Bordeaux sera mon dernier club, si je ne réussis pas. Je reçois beaucoup de propositions de l’étranger, j’ai des demandes. Mais je dis toujours non. Je suis bien ici, c’est mon club, je veux gagner ici et après nous verrons. Actuellement, pour moi, c’est un échec et je n’aime pas partir sur un échec, ce n’est pas dans mon tempérament.»

 

Source: l’equipe.fr