Wendel « Avoir des garanties »

Interrogé par Football365, Geraldo Wendel revient sur les derniers évènements qui se sont déroulés aux Girondins de Bordeaux. La défaite à Lens, la démission de Jean Tigana sont autant de sujets abordés par le brésilien. Il évoque également son cas personnel concernant son avenir.

 

 

 

 

Géraldo Wendel, comment jugez-vous la défaite de Bordeaux à Lens, mercredi ?

C’est une saison très compliquée. C’est la saison la plus difficile depuis que je suis à Bordeaux. Il faut finir la saison du mieux possible pour préparer le prochain championnat. Avec Eric Bedouet, on doit bien terminer les trois matchs qu’il nous reste.

 

Comment avez-vous vécu la démission de Jean Tigana ?

C’était quelqu’un qui essayait de nous aider du mieux possible. Il a eu des problèmes avec sa fille lors du match face à Sochaux. Il a pris la décision de partir. C’est dur d’expliquer sa démission et de savoir ce qui s’est passé dans sa tête.

 

Est-ce que vous l’avez lâché ?

Non, pas du tout. Tout le monde dit ça mais c’est n’importe quoi. On a été bon contre Saint-Etienne (2-0). A Rennes, on avait été solide et on avait fait 0-0. Le problème, c’est que Sochaux a très bien joué et qu’on n’a pas pu revenir au score.

 

La Ligue Europa est-elle toujours jouable ?

Ça va être compliqué. Il reste trois matchs et on va essayer de bien finir. L’an prochain, on devrait juste jouer le championnat, la Coupe de France et la Coupe de la Ligue. La Coupe d’Europe, j’en garde de bons souvenirs, notamment les quarts de finale de Ligue des Champions joués l’an passé contre Lyon. C’est dur de jouer deux saisons sans la Coupe d’Europe.

 

Au niveau personnel, pourquoi êtes-vous moins décisif que les saisons précédentes ?

C’est la seule saison que j’ai ratée depuis que je suis à Bordeaux (ndlr : il a inscrit deux buts cette année). Même si j’ai été moins bon cette saison, il ne faut pas oublier tout ce que j’ai fait pour Bordeaux.

 

Il vous reste un an de contrat à Bordeaux. Jean-Louis Triaud aimerait vous prolonger. Que souhaitez-vous faire ?

Depuis le début de la saison, je suis toujours au même point. On ne s’est toujours pas mis d’accord. J’attends la fin de la saison pour avoir des garanties. Il y a non seulement une question de salaire mais surtout une ambition sportive. Il faudra voir les objectifs et le niveau de l’équipe. Je veux voir si le club veut vraiment que je reste.

 

Selon nos informations, des clubs grecs et turcs ont un œil sur vous. Confirmez-vous ces contacts ?

C’est à mon agent qu’il faut poser cette question. Moi, j’essaie de finir la saison du mieux possible. Après, il y aura des discussions pour une prolongation ou un départ.