CNE, sanctions confirmées et plus …

 

 

Sanctionnés en première instance par le Conseil National de l’Ethique suite à leurs déclarations envers l’arbitrage après la rencontre face à Caen, Nicolas de Tavernost et Jean-Louis Triaud avaient jugé nécessaire de faire appel des décisions prononcées. Réuni ce mardi 10 mai, le CNE a étudié de nouveau le cas des dirigeants bordelais et a décidé d’y ajouter également des sanctions disciplinaires.

 

 

Nicolas de Tavernost se voit donc infligé un blâme, assorti d’une sanction financière de 5000€. Plus de clémence pour le président bordelais, puisque Jean-Louis Triaud écope d’un match de suspension ferme de toute fonction officielle, et voit son amende de 3000€ se transformer en sursis.

 

 

L’Equipe du jour annonce d’ailleurs que le président du directoire d’M6 envisage de saisir le CNOSF (Comité National Olympique et Sportif Français) et pourrait aller jusqu’au tribunal administratif pour obtenir gain de cause.