Tigana de retour sur le banc ?

 

 

Non, ce n’est pas une blague, vous avez bien lu. Plutôt anéanti avec Bordeaux, le fait de quitter le club au scapulaire lui aurait redonné de l’énergie. L’homme ne veut pas finir sur un échec et donc, à l’inverse de ce qui était prévu (de finir sa carrière d’entraineur à Bordeaux, ndlr), il serait ouvert à une autre aventure… Il ferait d’ailleurs partie d’une short liste concernant le nouvel entraineur de la Real Sociedad.

 

«C’est la première fois que je perds, entre guillemets. Et j’ai horreur de l’échec. Ça m’a donné la pêche. Une pêche de folie, même ! Je cours tous les jours. J’ai l’impression de me retrouver comme en 1982, après la Coupe du monde. Là, je prépare l’Euro 1984. C’est l’image. C’est exactement ça. A un moment donné, je ne sais pas quand, je vais rebondir.»

 

Concernant Bordeaux, il assure qu’il reviendra au stade voir quelques matches, et qu’il ne demandera pas un centime de plus. «Je n’ai jamais touché un euro de plus que ce que j’ai mérité par mon travail. Donc il n’y aura pas de négociation. (…) Le jour où je veux retourner voir un match à Bordeaux, je pourrai m’asseoir à côté de M. De Tavernost. Mais pas dimanche soir. Certainement pas !»

 

 

 

 

L’Equipe