Cavenaghi, la saga de l’été

Alors que la presse française s’inquiète de la disparition de Fernando Cavenaghi, le joueur n’en finit plus de faire parler de lui en Argentine.

 

Après avoir affirmé sa volonté de revenir aider River Plate, le club de ses débuts, Cavenaghi avait peu de temps après indiqué que le Président du club argentin, Daniel Passarella, ne voulait pas de lui, et qu’il ne retournerait donc pas à River.

 

Mais Fernando ne laisse pas indifférent en Argentine et en dépit d’un très faible temps de jeu à Mallorque et à l’Internacional, il ne laisse pas insensible les clubs de Lanus, champion d’Argentine, mais aussi Estudiantes de la Plata. Et alors que le joueur semblait se diriger vers l’Estudiantes, qui est entré en contact avec son agent, nouveau rebondissement.

 

Dans un entretien accordé au site Olé, l’entraineur de River, Matias Almeyda, a affirmé avoir contacté Fernando Cavenaghi par téléphone pour lui signifier que Passarella souhaitait sa venue et qu’il allait commencé les négociations avec son club, Bordeaux. Almeyda, qui souhaite renforcer son équipe, a semble t-il pris les choses en main.

 

« Daniel aceptó, ahora empezarán las tratativas » : Almeyda.

 

Des négociations qui pourraient là encore se révéler plus complexes qu’il n’y paraît. Alors que le joueur a souhaité rompre son contrat de prêt avec l’Internacional, des difficultés pourraient apparaître car selon la presse brésilienne, le contrat de Fernando comporterait une clause selon laquelle le club brésilien devrait s’acquitter, auprès du club Girondin, d’une amende en cas de résiliation anticipée du contrat de prêt.

 

Pour l’heure, même si le joueur semble vouloir retourner en Argentine, le,dernier mot reviendra au club de Bordeaux, avec lequel Cavenaghi est encore sous contrat pour une année. Et pour l’heure, les Girondins ne semblent pas au courant de ces tractations et s’attendent au retour de leur attaquant. On se dirige sans doute vers le feuilleton de l’été du côte de la Gironde.

 

Source : Olé