Krychowiak: « Me faire une place »

De retour après un an et demi de prêt à Reims en National puis en Ligue 2, Grzegorz Krychowiak compte bien tenter de gagner sa place dans l’effectif bordelais, avec l’arrivée de Francis Gillot. Le jeune milieu défensif polonais s’est confié au site officiel sur son expérience en Champagne, et l’apport de ce départ pour la suite de sa carrière.

 

 

 

 

Bonjour Grzegorz. Comment se sont passées les vacances ?

Très bien. J’ai pu retourner en Pologne afin de passer du temps avec ma famille. Les vacances ont été bonnes.

 

Tu faisais également partie de la sélection polonaise qui affrontait la France au mois de juin ?

Oui. Au début, j’avais été retenu avec la sélection Espoirs mais des joueurs se sont blessés. Le sélectionneur m’a alors convoqué pour les deux matches amicaux face à l’Argentine et contre la France. Malheureusement, il ne m’a pas fait entrer. J’ai donc commencé mes vacances en Pologne avec la sélection (sourire, NDLR).

 

En sélection, tu dois être bien utile à Ludovic Obraniak ?

Pas tant que cela. Au début, il avait des problèmes avec la langue mais ça va de mieux en mieux. Il parle anglais donc il ne rencontre pas de gros problèmes pour comprendre les consignes ou se faire comprendre.

 

Tu fais ton retour aux Girondins. Heureux de retrouver le Haillan ?

Oui, bien sûr. Cela me change de la Ligue 2 puisque j’évoluais à Reims la saison dernière.

 

 

 

 

Parlons justement de ton expérience rémoise. Tu sors d’une superbe saison avec le Stade de Reims…

Oui, c’était une bonne année. Pour moi, le plus important est d’avoir gagné la confiance du coach. J’ai eu beaucoup de temps de jeu (35 matches de L2, 2 buts et 1 passe, NDLR). J’ai joué pratiquement tous les matches, que ce soit en championnat ou en Coupe. Cela fait plaisir. J’ai passé un très bon moment à Reims. J’ai rencontré des gens très sympas. C’était une saison positive.

 

Tu as également été élu meilleur joueur de la saison par les journalistes et les supporters. Cela doit faire très plaisir, surtout quand on est jeune et qu’on débute sa carrière professionnelle ?

Bien sûr. C’est toujours gratifiant. Les gens autour de moi m’ont observé toute la saison et ont décidé de voter pour moi. Gagner ce type de concours fait vraiment plaisir.

 

En tout, tu as passé un an et demi à Reims. Tu as fait 6 mois en National puis une année en L2 après votre montée. Dans quel domaine penses-tu avoir le plus progressé ?

Je suis partie de Bordeaux il y a presque 2 ans et je jouais avec les jeunes. Il y a donc beaucoup de différences entre le joueur que j’étais et celui que je suis maintenant. La principale différence, elle est technique. Je suis meilleur dans l’utilisation du ballon. J’ai aussi progressé dans le placement. J’ai arrêté de courir n’importe où sur le terrain. J’essaye de me canaliser et de réfléchir avant d’agir.

 

Tu as vécu une belle aventure en Coupe de France ?

Oui, nous avons été éliminés par Nice. Certains joueurs du vestiaire étaient présents (David Bellion et Abdou Traoré évoluaient à Nice la saison dernière, NDLR). Nous avons pris un but dans la dernière minute de la prolongation. Avoir été éliminé de cette façon, c’est vraiment dommage mais c’était quand même une belle aventure et une bonne expérience.

 

 

 

 

Les supporters rémois te connaissent bien mais ceux des Girondins, un peu moins. Comment pourrais-tu te définir ?

Je pense que je suis un vrai récupérateur. J’essaie de gagner des ballons afin de les donner aux joueurs offensifs. Je cours beaucoup, je fais beaucoup d’efforts pour la récupération et je ne lâche rien.

 

Tu es milieu défensif. Pierre Ducasse, en fin de contrat, a quitté le club. Fernando va également partir. Du coup, penses-tu que tu as une bonne carte à jouer cette saison ?

Bien sûr. Je suis venu pour faire de mon mieux. Nous verrons bien comment cela va se passer. Je vais faire la préparation avec le groupe et nous ferons un bilan à la fin. Il faut savoir comment le coach veut fonctionner. Nous allons en discuter et je pense que nous y verrons plus clair dans 2 ou 3 semaines.

 

Ta volonté, c’est de rester à Bordeaux cette saison afin de t’imposer ?

Oui, j’espère pouvoir me faire une place et jouer ici. Nous verrons pendant la préparation comment nous allons jouer et si le staff compte sur moi.