Gold FM privée d’extérieur

Le Parisien a réalisé une enquête auprès de certains clubs de Ligue 1 pour connaître les conséquences de la crise économique qui touche le football.

 

Chaque sou est pesé et soupesé. A Bordeaux, on apprend avec surprise que la radio du club, Gold FM, ne pourra plus couvrir les matchs à l’extérieur. Voilà vraiment des économies de bout de chandelle, qui montre à quel point le décalage entre les salaires astronomiques des joueurs et les sommes engagées pour entretenir les autres services du club est énorme voire indécent. Des salariés craignent des licenciements, tandis que nos starlettes continuent de vivre sur leur nuage.

 

En revanche, le château du Haillan est désormais ouvert à des locations pour divers séminaires. Ce service rencontre un franc succès.