S. Sané « J’ai envie d’être prêté »

Actuellement à l’essai à Nancy, le jeune Salif Sané revient en détail sur les raisons qui l’ont poussé à chercher du temps de jeu ailleurs qu’en Gironde. Il espère en tout cas parvenir à convaincre les dirigeants et l’entraîneur nancéiens, afin de gagner du temps de jeu cette saison, et continuer sa progression.

 

 

 

 

Quel a été ton parcours avant d’intégrer ponctuellement le groupe professionnel des Girondins la saison dernière ?

J’ai débuté à l’US Lormont, un club de la banlieue bordelaise, où j’ai fait toutes mes gammes jusqu’en division d’honneur. C’est là que les Girondins m’ont repéré puis m’ont fait signer un contrat en 2009. J’ai donc directement intégré l’équipe de CFA sans passer par le centre de formation. Je pense avoir éclos un peu plus tard que les autres joueurs de ma génération. La saison dernière, je me suis entraîné de temps en temps avec le groupe pro et j’ai débuté quatre rencontres de L1.

 

 

C’est toi qui a demandé à être prêté cette saison ?

La concurrence va être très dure en défense cette saison aux Girondins (NDLR : Chalmé, Ciani, Henrique, Planus, Savic et son grand frère Ludovic Sané postulent pour une place à droite ou dans l’axe). Je suis un jeune joueur et j’ai besoin de temps de jeu pour acquérir de l’expérience. C’est la raison pour laquelle j’ai envie d’être prêté.

 

 

Quand on t’a parlé de Nancy, as-tu demandé l’avis de Diabaté, Ayité ou Marange ?

Oui, et ils m’ont vraiment donné envie de venir ici. Ils m’ont parlé d’un bon groupe et d’une ambiance excellente. Après seulement quelques jours, cela se confirme puisque je m’entends bien avec tout le monde et me suis déjà trouvé des affinités avec les plus jeunes comme Samba (Diakité), Massadio (Haïdara), Fouad (Rachid) ou Djamel (Bakar).

 

 

Jean Fernandez t’a présenté comme un défenseur polyvalent qui peut évoluer à droite et au centre. Tu es aussi l’aise dans les deux postes ?

Les deux me conviennent même si je suis un peu plus à l’aise en défense centrale. J’ai débuté dans l’axe aux Girondins, mais on m’a ensuite appris à aussi évoluer dans le couloir droit. C’est bien, car dans le football actuel, c’est un atout d’être polyvalent. D’ailleurs, à Lormont, j’évoluais milieu défensif.

 

 

Dans quel état d’esprit aborde-t-on un prêt d’une dizaine de jours, avec l’envie de tout donner ou plutôt d’en profiter pour bien préparer sa saison ?

Je veux d’abord montrer ce que je sais faire pour obtenir la confiance du staff et dois pour cela aller au bout de mes efforts. Mais, je dois aussi parfois me freiner pour ne pas me « cramer ». La semaine est longue et il est important de rester sur la même dynamique.

 

 

Source: Asnl.net