Ducasse « Ce projet me va bien »

Évoluant désormais à Lens en Ligue 2, Pierre Ducasse ne cache ses ambitions de réussite personnelle et collective dans le club nordiste.

 

 

 

 

Pourquoi avoir choisi l’option lensoise ?

« Parce que le projet qui m’a été présenté me correspond bien et surtout parce que j’ai senti rapidement que le coach me voulait vraiment. Rien n’est encore écrit mais j’ai le sentiment que ça va me changer d’une saison blanche à Lorient. »

 

Avec Bordeaux, le club qui vous avez prêté, n’y-avait-il pas d’issue possible ?

« Je ne dirai pas ça mais il y a de la concurrence et c’est normal pour un club de ce niveau. Je ne suis d’ailleurs pas sorti frustré des Girondins. Il était temps, tout simplement, que la page se tourne. L’idéal est de tirer un maximum de ces situations-là afin de rebondir ultérieurement. »

 

Aviez-vous eu d’autres propositions ?

« Oui mais c’est celle de Lens qui m’a plus intéressé. On peut vivre des bons moments partout mais à Lens, ce sera forcément plus fort qu’ailleurs car… c’est le Racing ! J’aime les choses carrées. Or, le projet qui m’a été présenté correspond tout à fait à ce que je recherche. Ce projet me va bien. »

 

La présence de Jean-Louis Garcia, ancien responsable du centre de formation girondin, a-t-elle pesé dans la balance ?

« Avec la réserve bordelaise, j’ai très vite eu Patrick Battiston comme coach. Garcia, lui, était déjà parti à Angers. Mais il me connaissait, comme tous les jeunes de Bordeaux. Son schéma tactique, avec un jeu porté vers l’avant, me convient parfaitement. »

 

On vous dépeint comme un joueur très utile, capable de faire plein de bonnes choses…

« Je vois où vous voulez en venir : oui, j’aime tirer les coups francs. Depuis tout jeune, c’est un exercice qui me plaît. Alors s’il y a aussi les passes décisives avec Lens, tant mieux ! »

 

Vous n’avez sûrement pas été insensible à la dégringolade lensoise. Ne craignez-vous ce retour en L2 ?

« Evidemment, on va faire des comparaisons avec le passé récent du club. Mais il ne faudra pas s’aventurer sur ce terrain-là. Cette saison doit simplement être celle du renouveau. Point. Nous devons reconquérir nos supporters. Même si ça ne va pas se faire à la vitesse du Barça (rires), petit à petit, vous verrez, on va retrouver une identité. C’est un projet qui va prendre forme. »

 

Il y a pourtant une sacrée impression de gâchis…

« Les années se suivent, en football, et ne se ressemblent jamais. Nous devons intégrer le caractère aléatoire de notre sport. C’est dans ces moments-là qu’on se rend mieux compte de ce qu’a pu faire Lyon en gagnant sept titres !… Je ne suis pas inquiet. Les gens aiment toujours le Racing. Oui, il y a eu du gâchis mais, aujourd’hui, tout le monde veut voir Lens revenir en Ligue 1 ! »

 

 

Source: La Voix du Nord