Plasil « J’ai beaucoup réfléchi »

La décision n’aura pas été simple pour Jaroslav Plasil, courtisé par quelques clubs qualifiés en Coupe d’Europe. L’international tchèque a toutefois décidé de poursuivre l’aventure en Gironde, et même de prolonger son contrat, le liant jusqu’en 2015 avec Bordeaux. Il revient en détail sur les raisons qui l’ont poussé à accepter cette offre, plutôt qu’envisager un départ, et nous parle de cette nouvelle saison.

 

 

 

 

Jaroslav Plasil, comment se passe la reprise ?

Bien. On a repris depuis une quinzaine de jours. On travaille et on essaie de progresser. Forcément, c’est un peu compliqué au début. Il y a beaucoup de travail physique.

 

L’ambiance est-elle bonne dans le groupe ?

Bien sûr. Elle est vraiment bonne. Il y a un nouveau staff qui est arrivé. Tout le monde sait ce qu’il faut faire et tout le monde fait des efforts. Il y a de la bonne humeur.

 

Vous venez de prolonger votre contrat pour deux années supplémentaires. Qu’est-ce qui vous a fait prendre cette décision ?

Il y a un projet avec le nouveau staff et de nouveaux joueurs. On veut se racheter de l’année dernière. C’est un bon challenge à relever et j’espère qu’on va le prendre par le bon bout.

 

Avez-vous eu des envies d’ailleurs avant de prolonger ?

Oui, je l’ai déjà dit. Quand il y a des clubs qui jouent la Ligue des Champions qui s’intéressent à vous (ndlr : Lyon mais surtout Lille), ça attire, c’est sûr. Maintenant, il fallait faire un choix et j’ai fait celui-là.

 

Lille était très intéressé par votre profil. Avez-vous longuement hésité ?

Forcément, j’ai beaucoup réfléchi. Il y a des choix à faire et il fallait que je prenne une décision pour que je sois tranquille.

 

Avez-vous parlé avec votre nouvel entraîneur Francis Gillot avant de prendre une décision ?

Non. J’ai parlé avec le coach pendant les vacances. Il m’a dit des choses. Mais je n’ai pas parlé avec lui de ça. C’était ma décision.

 

Qu’est-ce que Francis Gillot peut apporter aux Girondins ?

J’espère qu’il apportera le jeu qu’il a produit avec Sochaux, de bons résultats et un beau football. Le but étant de revenir dans le haut du tableau de la Ligue 1. Pour l’instant, on a quinze jours dernière nous donc c’est difficile de parler d’objectifs. Cela sera au président (Jean-Louis Triaud) de fixer les objectifs et on fera le maximum pour les atteindre. D’ici une dizaine de jours, on va en parler.

 

La saison passée, vous étiez l’un des joueurs les plus réguliers. Ce n’était pas trop frustrant de l’être l’un des seuls à surnager ?

On est forcément très déçu que la saison se soit passée comme ça. Après, chacun a voulu apporter ce qu’il a pu. Mais cela n’a pas marché. Maintenant, il faut absolument repartir du bon pied pour prendre confiance et surtout prendre des points.

 

Quelle était votre relation avec votre ancien entraîneur, Jean Tigana ?

Je n’ai jamais eu de problèmes avec lui. C’était l’entraîneur qui prenait les décisions.

 

Certains joueurs ont-ils eu des problèmes avec lui ?

Il faut leur demander (sourire). Je ne pense pas qu’il y avait un énorme problème entre le coach et les joueurs. Maintenant, la saison est terminée. Je ne suis pas quelqu’un qui regarde vers l’arrière.

 

Que pensez-vous des arrivées de Nicolas Maurice-Belay et Landry N’Guemo ?

Ce sont des bons joueurs qui sont arrivés. Maintenant, c’est à eux de s’adapter le plus vite possible. On essaie de faire le maximum pour que cela se passe bien. Ils ont beaucoup de qualités et ils peuvent nous apporter beaucoup. On va les aider au maximum.

 

Plusieurs de vos cadres comme Alou Diarra et Fernando sont partis durant l’intersaison. Cela ne vous inquiète-t-il pas ?

Non, car il y encore Cédric Carrasso, Matthieu Chalmé, Marc Planus ou Benoît Trémoulinas. Ce sont des joueurs qui ont beaucoup d’expérience. Il y a aussi des jeunes qui ont beaucoup de talent donc c’est à nous d’essayer d’aider sur le terrain pour qu’ils progressent.

 

Craignez-vous un départ de Benoît Trémoulinas (ndlr : le latéral gauche bordelais est convoité par Lille et Lyon) ?

J’espère qu’il restera parmi nous. Maintenant, si un joueur a la possibilité de jouer la Ligue des Champions et de progresser, forcément, c’est intéressant.

 

 

Source: Football365