Diawara tacle encore le club

 

 

« Souley » Diawara, comme à ses habitudes depuis son départ pour Marseille, continue son histoire d’amour avec les supporters bordelais. Il a répondu à des questions sur un chat organisé par le site de Laprovence.fr. Il évoque l’arrivé d’Alou Diarra, les réactions attendus des supporters vis a vis de Diarra, lui même ainsi qu’a Gourcuff.

 

« Etat d’esprit irréprochable, grand professionnel qui ne lâche rien… On peut aller à la guerre avec lui! ».

« Les supporters bordelais sont énervés contre moi depuis l’épisode Facebook et le petit malin qui a créé un faux compte en disant que j’avais signé à Bordeaux par défaut. Ils y ont cru. J’ai reçu de nombreux messages, des insultes, même des insultes raciales… (…) j’ai pris de l’expérience et je fais abstraction de tout ça. D’ailleurs, en parlant de concentration, c’est à Bordeaux que je suis le plus concentré car je ne veux pas écouter les insultes. Et c’est grâce à ça que je fais souvent de bonnes performances contre les Girondins… »

« Je l’ai vu dimanche. On a discuté de ça d’ailleurs. Il a été choqué. Il me disait : « Je ne comprends pas pourquoi ils m’ont sifflé quand j’y ai joué avec Lyon. Au final, si on écoute les supporters bordelais, ils sont en guerre avec tous les clubs. En arrivant à Marseille, j’ai demandé aux supportes olympiens ce qu’ils pensaient des Bordelais. Ils m’ont dit : « On s’en fout… »