Nguemo : “besoin du public”

 

 

Landry Nguemo est un titulaire indiscutable depuis le début de saison. Le milieu bordelais a répondu aux questions des internautes sur site officiel.

 

Quel conseil pourrais-tu donner aux supporters des Girondins ? De Bernard

 

Continuer à être derrière l’équipe. Nos supporters constituent le 12ème homme. Il faut qu’ils continuent à jouer leur rôle. Même si nous n’allons pas bien, nous savons que nous pouvons compter sur eux. Tous les efforts qu’ils font actuellement ne peuvent qu’améliorer les choses. Nous comptons vraiment sur eux car, pour s’en sortir, nous aurons obligatoirement besoin du soutien de notre public.

 

Quels jeunes de CFA peuvent prétendre fouler les pelouses de Ligue 1 ? De Laurent

 

Pas de mal de jeunes sont venus s’entraîner avec nous depuis le début de saison et il y a de bons joueurs. Je ne vais pas citer un nom en particulier mais j’ai vu des jeunes de qualité et certains peuvent avoir l’ambition de jouer avec les professionnels.

 

 

Bonjour Landry. Tout d’abord bravo pout ton très bon début de saison sous nos couleurs ! Es-tu un amateur de vin, et si oui, quel sont tes goûts en ce domaine ? De Stéphane

 

Je ne bois pas du tout d’alcool et par conséquent, je ne suis pas amateur de vin. Je n’aime pas encore goûté de vin depuis mon arrivée à Bordeaux. Cela viendra peut-être avec le temps. Il faut que mes coéquipiers m’initient !

 

On a l’impression quand on regarde les matches que les joueurs manquent de motivation et ont du mal à se libérer sur le terrain. Quelles-en sont les raisons selon vous ? Merci et bon courage pour la suite. De Thomas

 

Comme je l’ai dit, cela ne peut être qu’une question de confiance. Nous avons besoin d’un déclic. Cela passera par une belle victoire et nous pourrons aller de l’avant. En tous cas, je l’espère vraiment. Nous ferons tout pour que cela arrive. Ce n’est pas une question de motivation. Chez les hommes, la forme est cyclique et c’est valable pour les footballeurs. Pendant le match, il y a des hauts et des bas. Quand l’entraîneur dit que l’équipe a commencé à jouer en 2ème mi-temps, comme face à Lyon, cela ne veut pas dire que nous n’avions pas envie. Simplement, nous faisons des efforts que ne se voient pas forcément. Nous n’arrivions pas à nous en sortir mais je peux vous assurer que nous nous battons sur le terrain. Parfois, l’adversaire prend le dessus et nous ne trouvons pas de solution. A d’autres moments, nous avons le dessus mais ce qui est sûr, c’est que nous allons au combat.

 

Si vous pouviez recruter un joueur de votre sélection, lequel conseillerez-vous à Bordeaux ? De Laurent

 

Tous les joueurs de la sélection jouent déjà dans de bons clubs… Je ne vois pas vraiment mais s’il fallait vraiment quelqu’un pour aider le groupe, pour apporter quelque chose dans l’état d’esprit, je dirais Rigobert Song. Avec lui, quand tu joues, tu n’as qu’une envie : te défoncer. Sur le terrain, c’était un vrai lion. Il se battait toujours, de la 1ère à la dernière minute. Il nous transmettait cela. Quand tu le voyais jouer, il avait les yeux rouges ! Il était vraiment à fond. Quand tu jouais avec lui, tu étais obligé de t’investir de la même façon. Pour tout le groupe des Lions Indomptables, il a toujours été un exemple. C’est un guerrier qui amène tout le monde avec lui.

 

Bonjour M. Landry Nguemo. D’abord merci d’être venu jouer à Bordeaux dans une équipe en pleine recomposition. Au bout des quelques matches joués chez nous, on a tout de suite vu que le club avait fait une excellente acquisition. Que pensez-vous de l’équipe actuelle et quel objectif peut-elle atteindre en fin de saison ? De Jean-Claude

 

Pour le moment, il est compliqué de fixer des objectifs pour la fin de saison. Nous devons d’abord sortir de cette situation. Nous essayons d’abord de nous donner un peu d’air et de gagner des points. Nous ferons les comptes à la fin. L’important, aujourd’hui, est de reprendre confiance et nous verrons par la suite. Nous ne nous fixons pas d’objectifs pour le moment.

 

Dans la façon de jouer ou dans la configuration tactique d’une équipe comment vous sentez-vous le mieux ? De Jean-Claude

 

Je me sens le mieux quand je suis sur le terrain. Je l’ai toujours dit. Tant que je suis sur la pelouse et que je joue, tout va bien. A la base, je suis bien sûr un milieu axial mais je suis surtout au service du collectif et du coach. C’est lui qui prend les décisions. Si mon entraîneur me fait jouer à un autre poste, c’est qu’il estime que je peux apporter quelque chose à l’équipe dans cette position. Je n’ai jamais rechigné à changer de poste, je ne me pose même pas la question.

 

Quel joueur vous impressionne le plus ? De Coraline

 

J’aimais bien Claude Makélélé. Il était impressionnant dans ses meilleures années. Je ne sais pas si on peut parler de modèle mais j’aimais bien sa science du jeu.

 

Quel est votre plus grand souvenir de foot ? Je vous souhaite une grande réussite et une belle saison à Bordeaux. De Jean-Claude

 

Il y a tellement de bons souvenirs mais quel est le plus grand ? Participer à la Coupe du Monde en Afrique avec ma sélection, c’était quelque chose de magnifique même si la situation de notre équipe était un peu compliquée. Les supporters du Celtic me laissent également un grand souvenir. Ils étaient toujours derrière nous, même quand l’équipe n’allait pas bien. Ils nous donnaient une énergie incroyable. Cela nous encourageait. Même si tu n’étais pas bien, tu savais qu’ils étaient là, derrière toi. Cela nous poussait à aller de l’avant.

 

Si vous étiez un autre footballeur, de n’importe quel club, qui voudriez-vous être, et pourquoi ? De Coraline

 

Il n’y a rien à voir sportivement ou footballistiquement parlant mais j’aime bien Pepe. Même s’il fait parfois de grosses bêtises sur le terrain, c’est un mec qui se donne à fond. Il se fait respecter sur le terrain, c’est un guerrier. Quand tu le vois jouer, tu fais attention. Encore une fois, je ne parle pas de lui pour son football mais plutôt pour son état d’esprit. C’est un joueur que j’apprécie. Au niveau du football, c’est difficile à dire. Il y a tellement de bons joueurs, chacun avec leurs petites particularités. Les joueurs se valent, en sortir un du lot…

 

Bonjour Landry, selon toi, qui est le plus grand joueur de l’histoire du Cameroun ? De Céline

 

Ah ! Là, c’est plus simple, il y en a 2. Soit Roger Milla soit Samuel Eto’o. Roger Milla, nous l’avons moins vu jouer. Ce que fait Samuel Eto’o est juste énorme ou plutôt ce qu’il a fait puisque aujourd’hui, il évolue en Russie. Cela se joue entre les 2. Roger Milla, c’est surtout pour le passé. Avec la sélection de 1990, ils ont hissé le drapeau du pays au plus haut niveau. Si tout le monde connaît aujourd’hui le Cameroun et l’équipe des Lions Indomptables, c’est grâce à eux. Samuel Eto’o, lui, a gagné de nombreux titres, beaucoup de trophées. Je pense qu’il a aussi gagné des CAN avec le Cameroun (en 2000 et 2002, NDLR), mais ce n’est pas pareil. Cela se joue entre les 2.

 

Quels sont tes meilleurs amis dans le milieu du football ? De Bibi1

 

(Il sourit, NDLR) C’est une question compliquée. En fait, je me suis rendu compte avec le temps que ce milieu était très individualiste. On parle de meilleur ami… J’ai des amis dans le football, c’est vrai. Je pensais avoir rencontré certaines personnes faisant partie de mes meilleurs amis mais ce n’était finalement pas le cas. Aujourd’hui, je m’entends bien avec Alexandre Song (Arsenal) et Stéphane Mbia (Marseille). Nous sommes toujours ensemble en sélection, nous rigolons bien. En général, le football est quand même un milieu très « perso » même si tout se passe bien au quotidien entre nous. C’est certainement la même chose dans beaucoup de secteurs professionnels.

 

Bonjour Landry et merci d’avoir rejoint les Girondins dans une période compliquée pour le Club. Bordeaux est-il un club très connu au Cameroun ? De Farashmane

 

Oui, c’est un club connu. Il faut reconnaître qu’il y a beaucoup plus de supporters de Marseille ou Paris en Afrique mais Bordeaux est un club suivi, c’est un grand club. La preuve, j’avais le maillot des Girondins quand j’étais petit

 

Salut Landry Nguemo. Que penses-tu de la ville et des Bordelais en général ? De David

 

Bordeaux est une belle ville. Je suis passé quelque fois en ville avec ma voiture et j’ai vu de belles choses. J’ai hâte de mieux découvrir la ville car je n’ai pas vraiment sillonné les rues. Les seuls bordelais que j’ai rencontrés sont ceux qui travaillent au club. Cela se passe super bien, ils sont très gentils. Avec le temps, je découvrirais mieux la ville et ses habitants. Pour le moment, étant donné la situation du Club, il faut surtout travailler et récupérer. Je n’ai pas encore découvert les Bordelais dans leur ville mais ceux qui travaillent au Haillan sont vraiment sympas. Tout va très bien.