Planus: “Imposer notre façon de jouer”

Voici une interview de Marc Planus paru sur le site officiel. Il revient sur le 1er match de l’année 2012 et évoque sa satisfaction après avoir  battu Saint-Étienne. Il espère que cette victoire lancera les bordelais dans les meilleures conditions. Il évoque aussi le prochain match à domicile, ce soir à 21h, contre Valenciennes et nous parle aussi du tirage de la Coupe de France.

 

 

 

 

Bonjour Marc, comment s’est passée la reprise de l’entraînement ?

 

La reprise s’est bien passée malgré le mauvais état des terrains. Une reprise d’entraînement est toujours plus facile quand on a gagné le week-end. Cela se passe dans la bonne humeur. Avec le brouillard et le terrain en mauvais état, cela use les organismes mais quand la tête va, le reste suit.

 

 

La qualification à Saint Etienne n’a pas été facile. C’est très positif pour le groupe de sortir vainqueur d’un tel match ?

 

Oui, nous avons été très secoués. C’est l’un des adversaires qui nous a mis le plus en difficulté cette saison. Nous avons réussi à nous qualifier à l’extérieur. Pour l’état d’esprit, c’est super de ne pas avoir lâché. Tous les joueurs qui sont entrés ont apporté quelque chose. Francis Gillot tenait beaucoup à ce match, c’est bien que nous ayons répondu présent.

 

 

Il faut désormais se tourner sur le prochain match de championnat face à Valenciennes. Comment vois-tu cette rencontre ?

 

Cela va être compliqué. Le match aller avait été difficile pour nous. Nous nous étions imposés à la dernière minute (1-2). C’était notre 1ère victoire. Ils sont dans la même situation que nous, c’est un concurrent direct pour le maintien. Nous allons essayer de débuter l’année comme nous l’avons terminée à domicile, c’est-à-dire en prenant des points. Cela serait une bonne chose de prendre 3 points samedi. Nous savons que Valenciennes ne va rien lâcher. Ils ont des joueurs offensifs intéressants. Il va falloir les contrer, puis imposer notre jeu. Une victoire nous mettrait sur le bon chemin.

 

 

 

 

Valenciennes est une équipe joueuse, plus performante à domicile qu’à l’extérieur. Néanmoins, il va falloir être présent dans les duels et imposer beaucoup de rythme ?

 

Il ne faut pas laisser jouer cette équipe. Offensivement, ils ont un quatuor intéressant. Ils passent beaucoup par les côtés et centrent bien. Pujol est un bon attaquant. Les excentrés provoquent beaucoup. Tous les matches sont compliqués. Si nous pouvions garder ce dynamisme à domicile, et que nous repartions sur une bonne série en 2012, cela serait une bonne chose pour nous.

 

 

Vous venez de reprendre la compétition par un match de 120 minutes avec de la tension et des tirs au but. Comment le groupe gère-t-il cela ?

 

La trêve a été courte. La reprise s’est faite intelligemment. Nous avons repris doucement afin d’avoir de la fraîcheur. C’est ce qui nous a permis de tenir 120 minutes. Comme je le disais, à partir du moment où tout va bien dans la tête, le reste est plus simple à gérer. J’espère que nous montrerons de belles choses samedi soir.

 

 

Des joueurs comme Lamine Sané et Cheick Diabaté qui étaient beaucoup utilisés par Francis Gillot sont partis à la CAN. Comment allez-vous gérer cela ?

 

La personne la plus apte à gérer, c’est le coach (sourire). Mariano est arrivé pour pallier l’absence de Lamine qui montait en puissance. Lamine était l’un des joueurs les plus performants sur les 6 premiers mois. C’est une perte car il amenait de la taille tout en étant rigoureux. Cependant, d’autres joueurs comme Matthieu Chalmé ou Mariano sont là pour compenser ce manque. Cheick Diabaté nous apportait une diversité au niveau de l’attaque. Avec son profil atypique et sa taille, il nous faisait du bien. Nous avons d’autres joueurs et nous saurons nous adapter.

 

 

 

 

Le prochain match de Coupe de France se jouera à Créteil. Comment vois-tu ce tirage ?

 

Cela sera difficile, comme tous les matches de Coupe de France. J’ai vécu des années où nous nous faisions éliminer par des équipes beaucoup plus petites que nous. Les matches de coupe sont toujours compliqués. L’ambiance est particulière. D’après ce que nous savons, le stade est correct. La pelouse est bonne. Nous aurions pu avoir un plus mauvais tirage.

 

 

source: girondins.com