Maurice-Belay : “C’est une fierté”

 

Aujourd’hui, Nicolas Maurice-Belay réagit dans le 10 Sport à la qualification en Europa Ligue face à Kiev, au prochain tour face à Benfica, mais aussi au prochain match des Girondins en championnat face à Brest.

 

 

Quel est le sentiment après cette victoire (1-0) contre Kiev et cette qualification pour les huitièmes de finale de l’Europa League ?

On est contents. On a rencontré une équipe très difficile à jouer. On avait souffert à l’aller. Au retour aussi, même si on les a plus contrariés. Ça a été difficile, mais défensivement, on a été solides.

 

Bordeaux a réalisé un match très défensif…

Quand tu es dans une spirale négative, tu ne regardes pas trop la manière. En plus, c’est une qualification pour les huitièmes de finale de la coupe d’Europe… Encore une fois, la manière, on ne regarde pas trop. On est surtout contents d’avoir gagné, car ça faisait un moment qu’on ne l’avait pas fait et puis, ce résultat peut nous rebooster pour la suite du championnat.

 

On ressent une certaine fierté d’être en huitièmes de finale d’une coupe d’Europe ?

Oui, c’est une fierté. On nous dit souvent que les clubs français ne jouent pas l’Europa League, on a prouvé le contraire. On l’a joué à fond depuis le départ. On rencontre des équipes prestigieuses, c’est gratifiant. Benfica, ce sera une belle affiche. En plus, c’est assez serré entre la France et le Portugal au classement de l’indice UEFA donc c’est un match important.

 

Place désormais au championnat et ce match contre Brest dimanche…

Même si Brest est peut-être une équipe moins forte que le Dynamo Kiev, ça sera autant difficile dimanche que jeudi soir. Brest va nous attendre. Même si on fait un faux pas ce week-end on ne sera pas non plus trop loin du 4e. Après, c’est vrai que pour les trois premières places ça deviendrait difficile. Surtout que le fait de jouer la Coupe d’Europe enlève beaucoup de jus. On a vu que Marseille, ça leur a plutôt bien réussi d’être éliminés très tôt. Lille aussi. On voit qu’ils reviennent de plus en plus vite sur nous…