“Le public gabonais aime le bon football”

Louis Claude Moundzieoud : le Gabon aime le bon football

 

 

Après le Canada, la Tunisie, le Maroc et les Etats-Unis, la ligue souhaite continuer à promouvoir le football français en poursuivant son développement à l’international. Cette fois ci le choix s’est tourné vers l’Afrique subsaharienne et le Gabon, une rencontre «hommage» au football africain, réservoir de talent international.

 

 

Qui de mieux que Louis-Claude Moundzeioud, le porte-parole du Comité d’Organisation des Grands Evénements du Gabon en charge de l’organisation de la compétition pour nous parler de cet événement :

 

 

«Le public a une vraie ferveur autour du football. La population est essentiellement jeune qui croit en son avenir. La commission qui gère les évènements sportif du pays a été bâtie sur les cendres du Comité d’organisation de la CAN (COCAN).» (La CAN 2012 à eu lieu en partie au Gabon, depuis le championnat gabonais est devenu professionnel l’an passé).

 

 

Le nouveau stade du pays appelé « stade de l’amitié » car offert par les chinois au Gabon, permet l’éclosion «de jeunes talents gabonais de demain ». Parmi ces talents, Pierre-Aymeric Aubameyang et André Poko le bordelais, «Ces joueurs ont un rôle important à jouer pour la jeunesse du pays. Ils sont aussi un moyen de prolonger la diplomatie. Connaissez-vous le président du Brésil ? Non ? Et Zinédine Zidane ? Tous les jeunes le connaissent».

 

 

Il nous apprend également que le foot français est suivi au Gabon : «Le public gabonais aime le bon football. Pour preuve, les fans se réunissent régulièrement dans un bar à l’effigie de l’Olympique de Marseille (Garden Café, ndlr) pour supporter leur équipe. Le championnat de France a une bonne visibilité au Gabon, cela représente entre 10 et 15% de la visibilité totale de la Ligue 1 sur le continent».

 

 

La retransmission du trophée des champions : « Dans le cadre de la fraternité africaine, la match sera retransmis dans un maximum de pays. Nous en avons déjà pratiquement acté 45 et nous espérons atteindre les 53 pays de l’Union Africaine (sic, ils sont en réalité 54, ndlr) ».


 

L’intérêt pour le Gabon ? « Montrer le potentiel de ce pays magnifique auprès des investisseurs et des touristes ».

 

 

Pas de risque de température trop élevée, les joueurs joueront dans des conditions idéales : « Ne vous inquiétez pas ! A cette période, la température moyenne est de 25° sur le Gabon ! »

 

Pkfoot