Folle semaine pour Joubert

 

 

 

Axel Joubert, titulaire lors de la finale de la coupe Gambardella avec les girondins contre Sedan le 31 Mai dernier a vécu une semaine dont il se souviendra toute sa carrière. Quinze jours avant l’évènement le ciel s’est écroulé sur sa tête :

 

J’ai été victime d’une méningite et hospitalisé une semaine. Je me suis dit alors que c’était fichu. Je ne sais pas comment j’ai pu récupérer en si peu de temps. Je ne lâche rien», dit-il à l’envie.

 

Courageux il a tout fait pour ne pas manquer l’évènement le plus important de sa jeune carrière : «En quinze jours, je suis passé de rien à tout», souffle-t-il.

 

Avec du recul, il revient également sur son ressenti pendant l’évènement :

 

Le stade de France : «On se sent minuscule. C’est impressionnant, d’autant qu’on a joué devant nos supporters.»

Le but de Gaëtan Laborde : «C’était le bon moment

La fête avec les pros : «Les U19 et les professionnels réunis et survoltés. Magique!»

Le retour en avion : «avec les salariés du club, tous les joueurs et les deux coupes. Le champagne a coulé à flot

 

 

Autant de souvenirs à jamais gravés dans la mémoire de ce jeune footballeur qui doit désormais passer à autre chose car il n’est pas conservé par les Girondins :

 

«Philippe Lucas m’a dit que j’avais réalisé une très bonne saison, mais je ne suis pas conservé. C’est comme ça, je connais la règle.»

 

Déjà des pistes ? «Moins de cinq, dévoile-t-il, mais j’espère rebondir dans un club de L1 ou L2 afin de poursuivre mon apprentissage

 

La Gambardella a révélé Axel Joubert au grand jour. « Je ne pouvais pas rêver d’une plus belle exposition », dit-il pour conclure.

 

Une folle semaine donc… Bonne chance à lui pour la suite de sa carrière.

 

Centre-Presse