L’avis de Marius sur les deux rouges

 

Marius Trésor, interviewé par le site officiel, est l’un de ceux qui ont pu assister aux deux cartons rouges bordelais du week-end. Tout d’abord, pour Marc Planus face à Toulouse, il n’y a aucun doute pour lui : “L’expulsion est normale car Marc est en retard. Il ne touche peut-être pas Ben Basat mais on ne peut contester la décision de l’arbitre. Ce qui m’a un peu peiné, c’est la position des autres défenseurs autour de l’action. On peut faire confiance à son coéquipier, mais si tout le monde avait coulissé pour aider Marc, je pense que l’erreur aurait pu être rattrapée. Cela n’a pas été le cas, c’est dommage. Cela a mis l’équipe dans une position difficile.”

 

Puis, celui de David Bellion face aux Herbiers, avec une petite anecdote en cadeau bonus : “Azbe Jug n’a rien à se reprocher puisque le but est venu sur un penalty bien tiré. Il y a un garçon que j’ai apprécié et qui nous a montré de belles qualités, c’est Lucas Orban. Vujadin Savic a été bien présent défensivement. Mais on attendait un peu plus de la part des autres, surtout des attaquants. Malheureusement cela n’a pas été le cas. Pour ne rien arranger, nous perdons David Bellion sur un carton rouge. Certains diront que nous nous en prenons encore au corps arbitral. Mais lorsqu’un arbitre prévient un joueur en lui disant « Je vous ai à l’œil » et qu’à la première occasion, il l’expulse sur une action très litigieuse, je ne sais pas. Peut-être avait-il une dent contre David. Quand une équipe n’est pas bien sur le terrain, se retrouver à 10 de cette façon, c’est compliqué. Dans ces conditions, nous pouvons presque dire que nous avons gagné un point.”