Christian Graziani (FBIR) superstitieux

 

 

A quelques heures du coup d’envoi de ce seizième de finale de Coupe de France opposant Bordeaux à l’Ile Rousse, l’entraîneur de la Balagne, Christian Graziani, a partagé au micro d’Alta Frequenza (radio corse) sa fierté d’affronter le club bordelais dans cette enceinte du Gazelec d’Ajaccio, qu’il remercie pour leur accueil. Il espère également que ses joueurs seront capables de réaliser un exploit face aux professionnels girondins.

 

« Beaucoup de joie et de fierté pour les joueurs, la Balagne et la Corse aussi. On représente la Corse. Ca fait un mois et demi qu’on galère pour essayer d’aligner la meilleure équipe contre Bordeaux. Je pense qu’on va avoir notre effectif au complet, c’est déjà une grande nouvelle. Un effectif qui a prouvé qu’il était capable de réhausser son niveau de jeu. J’espère qu’on sera présent pour ce tour là et qu’on puisse montrer qu’il y a de la qualité à l’Ile Rousse et contrarier cette belle équipe de Bordeaux. (…) On est très content. C’est incroyable la façon dont on est reçu à Ajaccio. C’est l’image d’une Corse solidaire. On est très touché de voir les ajacciens nous accueillir comme çà. »

 

 

Quelque peu superstitieux, l’entraîneur du FBIR a également demandé à revêtir aujourd’hui un maillot rouge, comme le club résident de ce stade Ange Casanova (ndlr : le Gazelec d’Ajaccio), et espère ainsi rééditer les exploits passés :

 

« On a demandé à jouer en rouge, comme le Gazelec. C’est peut être un signe. Et on est fier de jouer à Mezzavia, un terrain où il y a eu précédemment beaucoup d’exploits. Et pourquoi pas, que ca continue … »

 

 

Retranscription par Girondins4ever

 

Crédits photo : CorseNetInfos