Giresse : “Des filles proposaient cacahuètes et chewing-gums”

Virage sud FCGB OM

 

Dans les colonnes de L’Équipe, Alain Giresse est revenu sur l’ambiance qui régnait en tribunes à l’époque : “C’était très différent d’aujourd’hui. Les joueurs ne s’échauffaient pas sur la pelouse de Lescure, donc, s’il n’y avait pas de match en lever de rideau, l’attente pouvait être longue. Du coup, les gens parlaient entre eux, même avec les supporters de l’équipe adverse. On cohabitait sans problème. Il y avait des filles, comme des ouvreuses de cinéma, qui circulaient dans les travées pour proposer des cacahuètes ou des chewing-gums. Et tout d’un coup, les lumières des tribunes s’éteignaient, il ne restait que les projecteurs qui illuminaient la pelouse. On savait que le match allait commencer. A l’époque, les joueurs sortaient du tunnel par une sorte de trappe derrière les buts, on avait l’impression qu’ils sortaient de terre, c’était impressionnant.”

 

Retranscription Girondins4ever