Sagnol : “Laver l’affront, c’est une question d’hommes”

Willy Sagnol Lyon iconsport

 

 

La défaite 5-0, lors du match aller à domicile, reste encore dans toutes les têtes. Willy Sagnol espère que ses hommes auront un esprit de revanche par rapport à eux-mêmes : “On avait pris une bonne fessée ce jour-là. Le seul point positif c’est que cette fessée était intervenue juste avant les vacances, donc il n’y a pas eu de répercussions immédiates. Par contre, c’est encore un très, très mauvais souvenir. Ce week-end, la question n’est pas de savoir le nombre de points que l’on va prendre à Lyon, mais c’est simplement laver l’affront du match aller. Il y a un goût de revanche mais ce n’est pas par rapport à Lyon, c’est par rapport à nous-mêmes. Laver l’affront, c’est une question d’hommes. Avant le terrain, avant le club, il y a toujours l‘homme. C’est une question d’honneur d’aller à Lyon pour laver l’affront et surtout montrer à Lyon que le match aller était un accident pour nous. C’est mon pire match, et de loin. C’est l’ampleur du score. Cinq mois après on ne se rappelle pas que sur les 25 premières minutes on aurait dû mener au score. Par contre on se rappelle qu’on en a pris cinq”.

 

L’entraîneur bordelais continuera même son explication avec une petite pointe d’humour : “Même s’il y en a qui aiment, prendre une fessée ce n’est jamais agréable […] Les joueurs avaient lâché. On peut toujours perdre, ça n’a rien de navrant, mais de lâcher ça c’est embêtant. La semaine de vacances qui a suivi ce match-là, si on pouvait quantifier le degré de confiance qu’on avait envers les joueurs, il était très faible”.

 

GirondinsTV

Retranscription Girondins4ever