Triaud : “Les dirigeants du PSG se sont achetés le titre”

Jean-Louis Triaud

 

Invité d’Alexandre Delpérier sur Sport365TV ce jeudi, Jean-Louis Triaud a fait le point sur l’actualité des Girondins à quelques heures d’affronter le PSG. S’il n’espère visiblement pas grand chose du déplacement au Parc, il reconnait sans souci que les Parisiens se sont renforcés avec la venue d’Angel Di Maria : “Ils se sont améliorés sûrement et sont encore plus complet. L’année dernière, j’avais l’impression qu’il leur manquait un joueur capable de donner des passes décisives sur un seul coup de pied. Sur ce que j’ai vu de lui à Monaco, Di Maria peut être cet homme.” Pour lui, les blessés ne doivent pas constituer un frein : “Derrière, je trouve qu’on a un effectif assez riche. Les garçons qu’on a actuellement donnent satisfaction. C’est dans un style un peu différent mais il ne faut pas s’arrêter sur des trucs comme ça. Avoir des blessés, cela arrive tout le temps. Une fois, c’est l’un, une fois, c’est l’autre. Je pense que les garçons qui vont jouer seront à la hauteur des absents sans problèmes.”

 

Néanmoins, Jean-Louis Triaud ne semble pas jaloux des dirigeants du PSG : “Mais, moi, je me dis qu’avec les moyens qu’ils ont, je suis champion de France, j’ai à peine du plaisir… Ce n’est pas péjoratif mais ils se sont achetés le titre. Jean-Claude Blanc et Nasser (Al-Khelaïfi, le président parisien) seraient en revanche fous de joie s’ils remportaient la Ligue des Champions.”

 

L’Europa League, avec la réception de Liverpool, constitue une priorité cette saison : “En plus, Liverpool, c’est un club mythique. Je ne sais pas quelle est sa valeur actuelle. Tout le monde en fait des kilos sur le championnat anglais… Un petit mot sur Yoann Gourcuff, qu’il a essayé de faire revenir en Gironde : “Je lui ai téléphoné plusieurs fois pour lui dire de venir à Bordeaux mais que, dans tous les cas, on respecterait son choix et qu’on lui souhaitait bonne chance. Je pense qu’il a souhaité revenir dans sa région natale, dans son club formateur. C’était peut-être important pour lui pour se ressourcer et se retrouver. Si c’est son choix, tant mieux pour lui et bonne chance.”

 

Enfin, il glisse un petit mot à l’attention des supporters, qui s’impatientent dans les bouchons du stade Matmut Atlantique : “J’en profite pour dire à nos supporters : c’est vrai qu’il y a des inconvénients côté transports mais, une fois que le match est fini, qu’est-ce qu’il y a à faire ? Pas grand-chose. Il y a qu’à écouter les émissions foot en voiture pour passer le temps plus agréablement ou discuter avec ses amis. On fait rarement les déplacements en voiture seul. Il faut être détendu et prendre un peu son mal en patience.”