Triaud contre les sifflets et contre l’ovation d’Ounas

Jean Louis TRIAUD

 

Sur RMC ce soir, Jean-Louis Triaud a fait part de son mécontentement des sifflets entendus face à Troyes, mais aussi de la même façon de l’ovation pour Adam Ounas à la fin de la rencontre, si on lit entre les lignes. « Quand tu as vingt ans et que tu joues dans un stade, quand t’es au milieu de la pelouse et que tu rates un truc, puis que tu te fais siffler… Ce n’est pas normal. Il faut encourager. Je n’ai pas dit que ce n’était pas naturel, mais la réaction n’est pas normale. Quand on est supporter d’une équipe et que tu as un gamin qui est un peu en difficulté, ce n’est pas en le sifflant que tu vas l’aider. Donc tu l’encourages, comme doit l’encourager son partenaire, qui doit lui dire que ce n’est pas grave. De la même façon que tu ne rends pas service à un gamin qui a marqué un but, de scander son nom et de le porter aux nues pour mieux le massacrer peut-être quinze jours plus tard. C’est naturel, ça fait partie de la vie, mais pour des gamins ce n’est pas facile des fois ».

Retrabnscription Girondins4ever