Plasil : “Je ne peux pas calculer, je ne fonctionne pas comme ça”

Jaroslav Plasil iconsport

 

“Souvent, quand on est coupé en deux, nous les milieux, on doit faire beaucoup plus d’efforts que d’habitude quand on est en bloc” a constaté Jaroslav Plasil. Le milieu international tchèque a conscience qu’il faut faire les efforts en équipe, même s’il n’arrive pas forcément à se canaliser, ceci n’étant pas dans sa nature. “Quand on n’a pas eu de préparation physiquement, le plus dur c’est la récupération, mais bon j’ai déjà connu ça. Mon problème c’est que je n’arrive pas à calculer dans un match. Le corps, à un moment donné, il est fatigué, j’ai ressenti ça contre Troyes les dix dernières minutes. Il y a eu 2-3 ballons que d’habitude je ne perds pas, et là je les ai perdus. Ça a mis l’équipe en difficulté, donc il faut que je travaille sur ça. Pour moi, un effort reste un effort, et si j’estime qu’il faut le faire, et bien je le fais… Je ne peux pas calculer, je ne fonctionne pas comme ça. Je ne peux plus changer maintenant, je suis plus proche de la fin que du début. Quand on fait un plein, on dure plus longtemps… Alors, on va essayer de remplir le réservoir”.

 

Retranscription Girondins4ever

GirondinsTV