Carrasso : “Quand c’est un effet de masse c’est souvent que la raison est valable…”

Public supporters virage sud vide 2

 

Revenant plus en détail sur la rencontre face à Caen, le portier bordelais parle de don de soi. Et il maintient que le public girondin a ses raisons, et des bonnes, d’être parti avant la fin de la rencontre. “La déception autour de ce match, ça a été le manque d’investissement et du don de soi qui a fait défaut. On ne parle même plus de combativité, de tout ça… A un moment donné même si tu es émoussé, fatigué, dans une période très forte fatigue… Il y a un truc que tu ne peux pas perdre, c’est le don de soi et le fait d’aller au bout du bout. On aurait pu perdre sur le même score, mais avec de l’engagement et du don de soi je pense que quoi qu’il arrive on n’aurait pas perdu sur le même score… Il n’y aurait pas eu des scènes comme le public qui des Girondins qui quitte le stade. Ça, ça marque, et ça prouve des choses. C’est une réalité, dans un stade tu as toujours 3-4-10 personnes qui sont toujours à contrecourant et qui sont capables de siffler alors que le match est correct. Mais quand c’est un effet de masse c’est souvent que la raison est valable. Il y a toujours des cas isolés, ça peut arriver, on ne peut pas être aimés de tout le monde. Mais quand c’est un effet de masse, c’est qu’il y a une logique dans ce qui se fait. On a ce qu’on mérite”.

 

L’Equipe

Retranscription Girondins4ever