Brindelle : “Lorsqu’on demande à des joueurs de faire des efforts…”

Frédéric Brindelle

 

Le journaliste sur Infosport +, Frédéric Brindelle, a débattu de la responsabilité de Willy Sagnol dans la traversée du désert de son équipe : “C’est difficile à dire. Il a le même groupe que l’année dernière. seuls Gajic et Pablo sont arrivés. L’année dernière, avec cette équipe, il a su ramener à une place honorable, sixième. Ça veut dire qu’il  sait faire avec ce groupe. Or, là il ne sait plus faire. Il y a eu un affolement des mauvais résultats et ils sont passés du 4-3-2-1 au 4-4-2 puis au 4-3-3 en utilisant des joueurs qui en récupérateur, qui en organisateur. Ça me rappelle Albert Cartier la saison dernière qui s’est affolé quand Metz qui était cinquième a commencé à perdre des matches, qu’il a voulu tout changer et que plus personne ne s’y est retrouvé. J’ai un peu peur”.

 

Néanmoins, il fustige le caractère très difficile des joueurs actuels, peu enclins aux efforts : “Le seul souci pour Willy finalement, c’est que cette équipe, il essaie de l’ajuster, de l’adapter. Il a un cas bien particulier qui est le cas du buteur : Diabaté, Crivelli, Rolan, Kiese Thelin. En jouant avec un 4-3-3, il n’en utilise qu’un sur les quatre, donc ça fait des jaloux. Sa part d’échec, c’est d’essayer de trouver quelque chose sans réussir à porter une solution. Mais le fait qu’il soit un peu victime, c’est que j’ai l’impression quand même que lorsqu’on demande à des joueurs de faire des efforts, de penser au groupe avant tout, d’essayer de se sacrifier, d’ajuster, et bien c’est toujours un peu lancinant. On est dans un espèce de confort. C’est pour ça que je n’ai pas envie de jeter la pierre à Willy Sagnol”.