Sertic : “C’est facile d’être en tribunes et de critiquer, mais sur le terrain…”

Gregory Sertic

 

Un peu comme Cédric Carrasso l’avait fait il y a quelques jours, Grégory Sertic s’est confié plus en profondeur sur sa blessure, et surtout ce qui change vis-à-vis d’un joueur valide, au niveau du groupe.

 

« Une longue blessure comme ça sert toujours. On voit des choses qu’on ne voit pas quand on est dans le groupe tous les jours. Quand on est blessé, c’est compliqué, on est un peu écarté du groupe sans le vouloir, mais on n‘est plus un joueur valide. Il y a un peu moins d’intérêt qui se porte autour de nous, ce qui est tout à fait normal, mais il faut le gérer, ce n’est pas facile, et j’ai essayé de le faire du mieux que je pouvais. Quand j’ai essayé de revenir avec ce match en CFA, et qu’après j’avais encore des douleurs, c’était compliqué. Je voulais vraiment revenir au meilleur de ma forme et j’ai attendu plus d’un an pour revenir… […] Vu de l’extérieur, j‘ai dit ce que je ressentais à mes coéquipiers parce que j’étais dans les tribunes, j’allais même en zone de presse pour voir de plus haut comment ça se passait. Parfois, on ne se rend pas compte de ce que les gens pouvaient ressentir dans les tribunes. J’essayais de leur faire part de mes impressions, mais je sais aussi ce que c’est d’être acteur, ce n‘est pas facile. C’est facile d’être en tribunes et de critiquer, mais sur le terrain c’est plus compliqué. Il y a parfois des aléas, des actions que l’on ne peut pas gérer, et malheureusement c’est le foot. Mais le comment rentrer dans un match, ça n’a rien changé pour moi. Je vais être plus soulagé de rentrer parce que je n’ai aucune appréhension, je suis tellement heureux de faire ce métier, d’avoir retrouvé mon niveau, qu’aujourd’hui je suis armé pour tout ça ».

 

Gold FM

Retranscription Girondins4Ever