Marius Trésor souhaite voir l’arbitrage vidéo en France, comme en Italie, pour limiter les erreurs

Marius Tresor

 

Marius Trésor en est presque à espérer vivement que l’arbitrage vidéo arrive en Ligue 1, des suites des nombreuses erreurs d’arbitrage subies par les Girondins de Bordeaux, avec les dernières en date contre Marseille. Et le consultant prend l’exemple de l’Italie, où l’arbitrage vidéo est testé depuis le début de la saison. « J’ai vu un truc extraordinaire. J’ai regardé le foot italien et eux, ils sont en avance sur nous. Lors du derby Romain, un défenseur de la Lazio fait une main. Le ballon sort en corner. L’arbitre ne voit pas la main et siffle un corner. A ce moment-là, tu le vois mettre la main à l’oreille, et il part dans le coin parce qu’il y a une petite télé. Il va revoir l’action et il revient en sifflant un pénalty. Ça a pris très peu de temps. C’est toujours l’arbitre qui prend la décision finale. Quand tu vois l’action, tu es obligé de dire ‘je me suis trompé’. Ça va très vite, c’est facile. Ce n’est pas difficile à admettre qu’on se soit trompé, quand même. A moins que ce soit pour ça qu’ils ne veulent pas qu’il y ait la vidéo en France… Cela fonctionne en Italie, pourquoi ça ne fonctionnerait pas en France ?! ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever