Toutes les statistiques de Benoit Costil depuis le début de saison

Benoit Costil

 

Depuis quelques semaines, Benoit Costil est décrié sur les réseaux sociaux, certains supporters lui reprochant de ne pas être aussi décisif que Cédric Carrasso, son prédécesseur. Alors, pour que vous vous fassiez une idée, nous vous proposons toutes ses statistiques disponibles depuis le début de la saison, et donc au terme de la 16ème journée de Ligue 1.

 

Au nombre d’arrêts effectués, Benoit Costil se classe 13ème avec 39 unités, quand le premier joueur sollicité est Mamadou Samassa (56). 39 arrêts donc, et 23 buts encaissés, soit le quatrième moins bon gardien à ce niveau (derrière Kamara 49, Reynet 42, Ruffier 51).

Au total, il concéda 62 tirs, soit le 11ème gardien de Ligue 1, le premier étant toujours Mamadou Samassa avec 77 tirs concédés.

 

Benoit Costil en est à 4 clean-sheets, soit à la 11ème position des gardiens de Ligue. Le premier étant Benjamin Lecomte avec 8 clean-sheets. Si l’on fait se rejoindre les statistiques, l’on obtient un 62.9% d’arrêts depuis le début de saison, soit le 6ème portier de Ligue 1 ayant le plus faible pourcentage.

 

Passons à la relance au pied, décrite comme l’un des points forts de l’International français, en comparaison de son prédécesseur. Benoit en est au final à 60.8%, soir le 13ème gardien de Ligue 1, loin derrière Alphonse Areola (91.2%). Il y avait également une qualité dite supérieure à Carrass’ à son arrivée : les sorties aériennes. Le nouveau gardien des Girondins en comptabilise 12 réussies depuis le début de saison et se classe ainsi 16ème gardien de Ligue 1, loin derrière Johnsson ou Lecompte, avec 21 sorties aériennes réussies.

 

Pour conclure, il reste les relances à la main effectuées. Si Baptiste Reynet est le premier gardien de Ligue 1 dans ce secteur avec 82 relances, Benoit Costil pointe à la 4ème place de ce classement avec 75 relances à la main en 16 journées.

 

DSAS, avec Opta