Gaëtan Huard : “On ne veut pas de caractériel à Bordeaux parce que ça peut mettre le bordel, mais quand on est dans la merde…”

Gaëtan Huard

Que ce soit en équipe de France, aux Girondins de Bordeaux ou plus globalement dans presque toutes les équipes, les leaders manquent. C’est ce que n’oublie pas de noter Gaëtan Huard, que les équipes manquent de leaders, d’agressivité, de combativité.

« Le talent ne suffit plus, cela passe par le mental, le caractère… Le combat fait partie du haut niveau. Une équipe qui manque de leader, c’est la grande maladie. On l’entend pour tout le monde […] A mon avis, dans la formation on forme tellement les mêmes moules, qu’on n’arrive plus à dégager de leader. On éteint tellement les gens, on ne laisse pas les caractériels. On n’aime pas les caractériels à Bordeaux, s’il y en a un, ‘ça va perturber le groupe, l’ambiance’. Mais quand l’équipe va mal et ne va pas bien, quand l’équipe a besoin de prendre des coups de pieds au cul, ce sont des mecs de tempérament, de caractère et de devoir, qui sont là pour tirer le bateau. La grinta, c’est la gagne, l’envie permanente. Les sud-américains l’incarnent vraiment bien, ils l’ont en eux. C’est un problème de génétique et de formation. Tu dois te faire mal et nous, on ne se fait pas mal. Il faut qu’il y ait de l’engagement quand tu es au plus haut niveau. La différence se fait là car tout le monde a le talent, mais la niaque, l’envie de ne pas perdre… La grinta c’est toujours avoir faim de ballon, ce n’est pas se regarder et tricoter. Aussi, dans les centres de formation, il faut que ça se dégage de là aussi. Je pense qu’on a un problème de caractère. On ne veut pas de caractériel parce que ça peut mettre le bordel, mais quand on est dans la merde, tu as tout ton effectif qui a du mal à sortir la tête de l’eau et on reste sur la routine habituelle… Il faut le gérer, c’est compliqué, mais de temps en temps cela fait du bien ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

https://www.goldfm.fr/2018/03/27/soir-de-foot-n124/