Eric Bédouet : “Avantage psychologique pour Strasbourg ? Non, on l’a vu contre le Havre…”

Eric Bédouet

 

Qui dit match à enjeu, dit forcément beaucoup de stress. Ce match de Coupe de la Ligue face à Strasbourg sera très important et très tendu. Il faudra être bien concentré et ne pas dégoupiller ou sortir du match, comme l’a bien précisé le coach Eric Bédouet en conférence de presse d’avant match. « Bien sûr qu’il faut faire très attention, ça peut aussi être dans le sens contraire, il ne faut pas… On a les moyens de bien faire. Je sais qu’on est capable de bien faire et encore faut-il le faire. Là, il faut tout donner. On est dans un match qui va être certainement très compliqué comme tous les matches mais il faut attendre autre chose que ce qu’on a vu sur les deux matchs qu’on a fait contre eux ».

 

Avant toute chose, le technicien bordelais a précisé qu’il n’y avait ni pression ni avantage psychologique pour le club alsacien. Il s’explique. « Il n’y a du tout de tension avant ce match. Il le savent. Ils sont jeunes mais ils réfléchissent. Ils savent que c’est un super challenge pour tout le club et tous les joueurs. Même quand on est joueur professionnel, si on peut aller en finale, c’est extraordinaire. Il faut le vivre. C’est dans la continuité de ce qu’on a fait en coupe d’Europe. On avait dit tous ensemble qu’il fallait jouer la qualif’ car cela aurait quelque chose de bien sur la suite de la carrière des joueurs, l’évolution, etc… en sachant que l’on serait peut-être éliminés, ce qui a été le cas. Là c’est pareil. Jouer une finale, c’est très important pour la carrière. Déjà, ça peut être un trophée si on la gagne. Mais il faut se qualifier. Et pour se qualifier, ce n’est jamais des matches simples. Tout peut arriver c’est sur. Ils ont un public qui est derrière, ils ont une attente du public pour aller en finale, en championnat ils sont tranquilles car ils ont les points pour se maintenir. Donc ils vont tout donner pour la coupe, ça on le sait. À nous de les faire déjouer […] Avantage psychologique pour Strasbourg ? On aurait tout à l’envers… Non, on l’a vu contre le Havre. C’était un niveau qui était difficile. On perd le premier match alors qu’on aurait dû faire mieux que ça et on gagne le deuxième alors qu’on était moins bien que le premier. C’est difficile de gagner deux matches à domicile. C’est toujours difficile, donc on va voir ».

 

Retranscription Girondins4Ever

 

Suivez la conférence de presse d’Éric Bedouet avant Strasbourg-Bordeaux, (demi-finale de Coupe de la Ligue BKT, mercredi 30 janvier 2019, à 18h45, au stade de la Meinau)

Publiée par FC Girondins de Bordeaux sur Lundi 28 janvier 2019