Frédéric Laharie : “Jusqu’à présent, la difficulté aux Girondins c’est que la prise de décision au niveau du sportif était très floue”

Stéphane Martin, Nicolas de Tavernost, Jean-Louis Triaud

 

Quel avenir pour la cellule de recrutement qui est déjà en place aux Girondins avec l’arrivée de ces nouveaux propriétaires ? C’est la question que se pose Frédéric Laharie. “La question qui se pose aussi, c’est quid de la cellule de recrutement ? Elle n’a pas vocation à prendre des décisions de recrutement mais elle a vocation à proposer des noms de joueurs. C’est son travail douze mois sur douze. Est-ce qu’Hugo Varela ou le futur directeur sportif va s’appuyer sur le travail de cette cellule de recrutement ou va activer ses propres réseaux ? C’est la question qui va se poser. Jusqu’à présent, la difficulté aux Girondins c’est que la prise de décision au niveau du sportif était très floue. Il y avait M6, Jean-Louis Triaud qui était Président, il y avait la cellule de recrutement et il y avait l’entraîneur. Et souvent, c’était l’entraîneur qui décidait. Et par vocation, l’entraîneur ne reste que deux, trois ans maximum dans un club. Il n’y avait pas vraiment de fil conducteur dans la politique sportive parce qu’à chaque changement d’entraîneur, on changeait quasiment de politique sportive. Maintenant, la nouveauté qui est plutôt positive ce qu’il y a une politique sportive qui est relativement claire. Mais comment ça va se mettre en place ? Le rôle de Souleymane Cissé ? Quel réseau va être activé ? Il y a plein de questions qui se posent encore et on connaîtra les réponses dans les prochains mois”.

Retranscription Girondins4Ever