Marvin Esor : “Bordeaux me propose un contrat professionnel d’un an, j’aurais joué avec la CFA et je ne trouvais pas mon intérêt à ça”

Marvin Esor match -18

 

Lors d’une interview, Marvin Esor, qui joue actuellement à Arcachon au FCBA, est revenu sur son arrivée au centre de formation des Girondins de Bordeaux en 2002. “Depuis mon plus jeune âge, mes parents m’ont toujours inculqué le fait que je suis venu sur terre pour faire quelque chose et qu’il ne fallait pas que je compte sur les gens. À partir du moment où je rentre au FCGB, je quitte ma mère, je dois aller au bout et réussir ce que je suis en train d’entreprendre. Alors en soi, les difficultés je n’en ai pas vraiment ressenties. J’étais vraiment focus dès le plus jeune âge, je savais ce que je voulais faire, il n’y avait qu’un plan A pas de plan B. À l’âge de 15 ans, j’ai rencontré Gilles MESLIEN, mon meilleur pote. Quand il est arrivé on a été connecté parce qu’il venait de la Martinique donc je l’ai pris sous mon aile. Dès le premier week-end où il ne pouvait pas rentrer chez lui, je l’ai invité chez ma mère. Ça a fini de m’asseoir sur le fait qu’en vrai, il n’y avait pas de difficultés réelles pour moi comme la distance que certains devaient supporter. Dans ce sens là j’étais un peu précoce dans ma tête, à 15 ans cette vérité qu’on me disait étant petit s’est avérée concrète quand j’ai rencontré Gilles. Bordeaux me propose un contrat professionnel d’un an à la fin de ma formation. Je connaissais les conditions, j’aurais joué avec la CFA et je ne trouvais pas mon intérêt à ça. J’avais une proposition à Lens mais il y avait Serge AURIER ça aurait été plus compliqué sur la durée pour moi parce qu’il était plus jeune. Je suis parti à ARLES en Ligue 2 où je savais que j’allais jouer parce que le coach me voulait, j’ai signé pro directement à 19 ans et j’ai commencé titulaire. Ma première année l’équipe venait de monter de national, j’ai joué toute la saison”.