Elie Baup : “C’est une option qui est viable mais qui demande du travail, de l’investissement”

Josh Maja
(Photo by NICOLAS TUCAT / AFP)

Le projet des américains de GACP, repreneur des Girondins de Bordeaux, semble prendre forme, après de nombreuses semaines de flou ; prendre des jeunes à fort potentiel. Nous avons questionné Elie Baup sur le sujet.

« Pérenniser un club en France, cela se fait avec les recettes des spectateurs, des sponsors, du marketing, ce n’est pas évident. Heureusement qu’il y a les droits télé. Ils amènent une bonne somme financière. Malgré tout, si l’on veut aller plus loin, il faut choisir une stratégie. Soit former des joueurs avec votre centre et vous les revendez, ce qui n’est pas facile car il faut aller chercher les meilleurs. Soit vous prenez des joueurs avec du potentiel, post-formation, et vous travaillez avec eux comme Monaco. C’est une option qui est viable mais qui demande du travail, de l’investissement. Il faut faire de bons choix, avoir une cellule de recrutement, de détection et être pointu sur le recrutement. Pour ensuite travailler avec ces joueurs, leur faire passer des paliers pour faire des plus-values et pour pérenniser le club financièrement […] Si le club manque club manque de joueurs cadres ? Non, pas forcément. Ils y sont, il y a Jaroslav Plasil, Jimmy Briand, Benoit Costil, des joueurs qui connaissent bien la Ligue 1. C’est un choix sportif, un choix d’avoir une équipe dynamique jeune et un effectif de Ligue 1 qui tient la route. Avec cette dynamique, je ne dis pas que vous pouvez jouer la Ligue des Champions, mais vous pouvez être européen avec cette politique  ».

Retrouvez l’intégralité de l’interview ICI, sur Girondins4Ever