Adrien Silva : “Je quittais mes amis et je quittais les Girondins. C’était une régression du point de vue foot”

Dans les colonnes de l’Equipe, Adrien Silva est revenu sur son parcours dans le football et il a donc forcément évoqué ses débuts aux Girondins de Bordeaux. “On habitait à Blanquefort, et mon frère jouait là-bas. Je le voyais sur le terrain donc j’étais curieux d’y aller. J’ai débuté à 6 ans. Ça a duré jusqu’à mes 11 ans et notre départ pour le Portugal, le pays d’origine de mon père”.

Il était notamment proche d’un certain Mathieu Valbuena à l’époque. “Les Valbuena habitaient à une maison de la nôtre. Nos parents étaient proches. Mathieu a eu un peu de mal quand il est sorti des Girondins (à 18 ans). Les clubs le rejetaient à cause de sa taille (1,67 m). Nous lui avions dit de venir au Portugal, à Arcos de Valdevez, où mon frère jouait […] Ça ne s’est pas fait, il est parti à Libourne. Et après, ça a commencé à démarrer pour lui”.

Adrien aura donc quitté les Girondins à l’âge de 11 ans, direction le Portugal. “Et c’était très dur. C’était un choix de famille. Je ne parlais pas portugais. Là où on est allés, il n’y avait pas d’école internationale ou française : il fallait se lancer. Je quittais mes amis. Et je quittais les Girondins. C’était une régression du point de vue foot. Au Portugal, on jouait sur des “stabi”, des terrains en terre, alors qu’au Haillan, tous les terrains étaient en herbe. Mais au bout de huit mois, le Sporting m’a repéré. Je suis donc allé à Lisbonne, à 400 km. Je suis resté là-bas et j’y suis devenu pro”.