Alain Roche, nouveau directeur sportif des Girondins de Bordeaux (officiel)

(photo by Alain Gadoffre / Onze / Icon Sport)

Cela aurait dû se produire en début de semaine dernière, et cela a mis un peu plus de temps, du fait de la validation de King Street et de l’incertitude au poste d’entraîneur des Girondins de Bordeaux.

Alain Roche revient à la maison, lui le natif de Brive-la-Gaillarde, formé aux Girondins de Bordeaux, et ayant effectué plus de 130 matches entre 1985 et 1989, avant de revenir en Gironde entre 2000 et 2002 (60 matches) y finir sa carrière. Il connut entre-temps Marseille (1989-1990), Auxerre (1990-1992), Paris (1992-1998) et Valence (1998-2000), et bien sûr l’équipe de France avec 25 sélections pour un but.

Commentateur à la fin de sa carrière, il intègre finalement rapidement la cellule de recrutement du Paris Saint-Germain en 2003 et remplace en mai 2006 Jean-Michel Moutier au poste de directeur de la cellule de recrutement du PSG. Il quitta le PSG des suites d’un rôle de “doublon” avec Leonardo.

Par la suite, il revint dans les médias, prenant de l’assurance chaque année. On le vit sur Orange, D8, Eurosport, I-Télé, W9, puis Canal+ où il est consultant depuis 2016. Sans oublier Europe 1.

Il lui restait un an de contrat avec le groupe Canal, mais une occasion comme les Girondins de Bordeaux, à un poste pareil, ne se refuse pas. Le voici de retour au bercail avec la mission ou plutôt le rôle “d’ancienne gloire des Girondins”, représentatif du club et de ses valeurs, qui aura pour but de calmer les tensions avec les direction, même si de ce côté-là c’est assurément perdu d’avance. Puis sa mission principale sera évidemment de réduire l’effectif et la masse salariale afin d’assainir le club, tout en ayant un budget moindre pour ne pas dire proche du néant, pour recruter.

Nous souhaitons un excellent retour à cet amoureux du club, et lui souhaitons bon courage, parce qu’il en faudra.