Gilbert Brisbois : “Ils ont un discours qui est structuré, ont mené leur truc du début à la fin avec des revendications, et si Longuépée n’est plus là demain ou après-demain, ils auront gagné le combat”

Gilbert Brisbois est revenu sur les événements d’hier avec les supporters des Girondins de Bordeaux, demandant lors d’une manifestation au Haillan la démission de Frédéric Longuépée.

« La façon dont il s’est exprimé sur France Bleu Gironde, si tu es supporter, il n’y a rien qui t’énerve plus que ça… […] Imaginons que Longuépée se fasse débarquer, 24 ou 48h après avoir nommé un coach ou un directeur sportif. Cela veut dire qu’il y a un mec qui va le remplacer et qui va se retrouver avec deux personnes qu’il n’a pas choisies… On est chez les fous […] On se rend compte du pouvoir que les supporters ont entre leurs mains. Là ça se passe à Bordeaux. Les Ultramarines ont pris les choses en main avec un leader Florian Brunet. On aime ou on n’aime pas, mais le type, mine de rien, depuis le début il mène son truc. Il est allé chercher l’appui politique, avec les Ultramarines. Ils ont un discours qui est structuré, ils ont mené leur truc du début à la fin avec des revendications, et mine de rien, si Longuépée n’est plus là demain ou après-demain, ils auront gagné le combat quand même. Ce n’est pas anodin ».

RMC

Retranscription Girondins4Ever