Philippe Fargeon : “C’est très bien d’aller chercher des anciens joueurs, mais il ne faut pas mettre les gens juste pour calmer les ardeurs”

Crédit Photo Philippe Castelain

Philippe Fargeon a bien vu que de nombreux anciens joueurs des Girondins de Bordeaux avaient profité de la restructuration du club. C’est le cas de Jaroslav Plasil avec les pros, Matthieu Chalmé aux U19, et Rio Mavuba avec la réserve, en plus évidemment des arrivées de Jean-Louis Gasset et Alain Roche. Pour l’ancien attaquant bordelais, c’est une bonne chose, même s’il faut en plus des compétences.

“Je le répète depuis des années : bien sûr que c’est très bien d’aller chercher des anciens joueurs, c’est ce qu’il faut faire, c’est la base. Ils connaissent le club, les rouages… Après il ne faut pas mettre les gens juste pour calmer les ardeurs. Il faut aussi valider leurs compétences, leurs envies, l’histoire… Mais c’est bien d’aller dans ce sens-là. Si vous prenez les grands clubs, le champion d’Europe aujourd’hui, n’est géré qu’avec des anciens joueurs, depuis plusieurs générations. C’est ce qu’il faut mais il faut aussi que ces personnes-là gardent l’esprit de compétition, de résultat. Car le problème à Bordeaux, c’est que quand vous êtes dans ce club-là, il y a un laisser-aller qui est facile. On est dans un centre de formation qui a des infrastructures exceptionnelles, il y a une pression qui n’est pas forcément celle d’un grand club. On entre vite, facilement dans un état d’esprit qui est « je suis bien et tranquille ». Il faut surtout éviter ce genre de situations. Mais c’est une opportunité qu’on donne à ces jeunes et je suis très content que ça fasse”.

Retrouvez l’intégralité de l’interview ICI, sur Girondins4Ever