Philippe Fargeon : “C’est toujours délicat d’avoir un capitaine gardien. Il est loin du jeu, même s’il le voit sûrement mieux que les autres”

Philippe Fargeon s’est exprimé sur le choix de Jean-Louis Gasset de donner le brassard de capitaine des Girondins de Bordeaux à Laurent Koscielny, et donc de l’enlever à Benoit Costil qui l’avait depuis deux ans.

“Ça me semble assez logique que Jean-Louis Gasset prenne cette décision pour avoir un joueur plus proche du jeu. On a quand même un coach avec l’expérience et des résultats. Je pense qu’il n’a pas pris la décision sans en parler avant à son ancien capitaine. C’est toujours délicat d’avoir un capitaine gardien, du moins c’est mon opinion. Il est loin du jeu, même s’il le voit sûrement mieux que les autres. Mais des messages à faire passer en urgence, on est toujours plus loin que les autres. Pour un remplacement, un replacement, une stratégie, le capitaine, c’est le relais de l’entraîneur. Il doit aussi pouvoir sentir les changements qui sont nécessaires en une fraction de seconde. Je pense que quand on est gardien et qu’on se retrouve à 80 mètres de l’attaquant, c’est plus difficile que quand on est défenseur central et que l’on peut faire un petit sprint et partager l’info plus rapidement. L’histoire du nouveau capitaine est celle d’un joueur qui a eu une très grande carrière également. Il semble logique au vu de sa sagesse et cela permettra aussi de stabiliser la défense. Je pense que s’il a fait ce choix, ça me semble plus logique. Il a dû en discuter avec Benoît Costil”.

Retrouvez l’intégralité de l’interview en Une de Girondins4Ever