Florian Brunet : “On en appelle à Daniel Ehrmann, on veut le rencontrer, pour savoir ce qu’ils veulent faire du club, et pour lui expliquer à quel point c’est dangereux de laisser Frédéric Longuépée à ce poste”

Florian Brunet, porte-parole des Ultramarines, a une nouvelle fois répété, à TV7, qu’il n’y aurait plus jamais de dialogue avec les Girondins de Bordeaux tant que Frédéric Longuépée en serait le Président. Il en appelle une nouvelle fois à Daniel Ehrmann.

« On ne discutera pas avec Frédéric Longuépée. Une relation entre un club et ses supporters, c’est basé sur la confiance. Cette confiance est archi rompue. Antony Thiodet a été débarqué, lui qui était à l’origine du scandale de la billetterie qui a fait tant de bruit. Eduardo Macia et Souleymane Cissé, ainsi que le directeur de com’, Nicolas Calo, ont quitté également les Girondins. Ce sont des gens avec qui on avait de gros problèmes relationnels. Sauf que leur chef est toujours là. La personne qui avait recruté Antony Thiodet est toujours là, la personne qui a insulté, volé, violenté le Virage Sud, est toujours là. Travailler avec le Président des Girondins de Bordeaux, ça doit être basé sur la confiance. Cette confiance n’existera plus jamais. J’en appelle encore une fois à Daniel Ehrmann à qui on a envoyé un courrier au mois de décembre, dont on attend toujours une réponse. On l’avait eu par l’intermédiaire de salariés du Haillan quand on a été au centre d’entrainement mi-août. On en appelle à Daniel Ehrmann, on veut le rencontrer, lui qui est la figure visible de King Street, pour savoir ce qu’ils veulent faire du club, et pour lui expliquer à quel point c’est dangereux et totalement contreproductif de s’obstiner à laisser Frédéric Longuépée à ce poste ».

Retranscription Girondins4Ever