Daniel Riolo : “Les mecs tiennent des discours à l’international. Mais arrête, déjà tu n’es pas leader sur ton marché ! Sois leader sur ton marché de base, ne te fâche pas avec ‘tes premiers clients’”

Daniel Riolo, en promotion pour son livre Cher Football Français, dans GirondinsAnalyse, est revenu sur la stratégie, à l’époque du duo Antony Thiodet et Frédéric Longuépée, de chercher de nouveaux “clients”, une stratégie qu’il n’a pas vraiment comprise.

« C’est comme quand avec son pote Thiodet, ils se sont mis dans l’idée de vouloir développer la politique du ticketing pour faire venir des gens… Le truc, c’est que ce ne sont pas les premiers qui m’ont tenu ce genre de discours… Mais, vous ne voulez pas d’abord penser à ce que vous proposez aux gens ?! Si déjà vous proposez un spectacle, que les gens qui viennent habituellement sont contents, et qu’après on se bat parce qu’il n’y a pas de places disponibles, ok, là développe le ticketing, augmente sur certaines tranches, fais du business… Mais tu as la moitié du stade tout le temps vide, arrête de raconter des histoires. Le public est difficile à Bordeaux historiquement, tu as changé de stade et tu t’es éloigné… Ce sont des mecs qui ont quand même fait des années d’études et qui sont soi-disant brillants… Ils arrivent dans le football et ils se disent ‘je sais tout, je vais tout changer’. Ça me dépasse… Les mecs tiennent des discours à l’international. Mais arrête, déjà tu n’es pas leader sur ton marché ! Sois leader sur ton marché de base, ne te fâche pas avec ‘tes premiers clients’, et après tu essayeras d’en chercher d’autres… ».

Retranscription Girondins4Ever