Stéphane Mangione : “Ca risque d’être un match qui va se jouer avec la peur au ventre et peu de spectacle…”

Stéphane Mangione est le joueur le plus capé de l’histoire du Dijon FCO, prochaine adversaire des Girondins de Bordeaux. L’ancien attaquant, désormais adjoint de l’équipe professionnel à Sochaux, a parlé de son club de cœur. “C’est mon équipe de cœur. C’est un club qui grandit à une vitesse phénoménale depuis quelques années. Ils ont retrouvé la Ligue 1 il y a 4-5 ans. Ils ne cessent de grandir. On disait tout à l’heure que le foot était cyclique, là ils en ont un qui s’est terminé en perdant Sébastien Larcier, leur recruteur et directeur sportif phare, qui est parti à Angers. Il y a Peguy Luyindula qui est arrivé, le staff a changé et il y a une politique de recrutement qui est différente. Ils vont entrer dans un nouveau cycle qui est aussi un peu l’inconnu. Souvent quand on met en place un nouveau projet, ça prend du temps. Je ne sais pas si on laissera le temps à tout le monde mais c’est ce qui est en train de se passer à Dijon. En termes de structure, de politique sportive et de joueurs, c’est très intéressant. On a parlé tout à l’heure de foot business et Dijon est en train d’entrer là-dedans. Ils vendent, ça renfloue les caisses mais après, il faut mettre à disposition du coach et du staff des joueurs aussi performants que ceux vendus et c’est ça qui est difficile. Aujourd’hui, pour un club jeune comme Dijon, né en 1998, je trouve qu’il est très bien structuré, il y a un stade qui s’est construit et il y a une ferveur autour du club qui est très intéressante. Il a également une politique sportive en construction qui est difficile quand même, parce quand le meilleur joueur du club fait une bonne saison, qu’il a signé 4 ans et qu’il éclate, ils n’arrivent pas à le conserver. C’est ce qui s’est passé avec Saïd, Sliti ou encore Chouiar qui veut partir, Gomis à Rennes… c’est ce qui rend la tâche difficile pour le staff et l’entraîneur”.

Puis il aborda le thème de la rencontre de ce dimanche, la rencontre entre nos deux équipes. “C’est souvent des matchs complexes, d’autant plus avec le Covid, les stades vides, c’est compliqué. Dijon a besoin de points et Bordeaux a besoin de se rassurer et de trouver une certaine régularité. Ca risque d’être un match qui va se jouer avec la peur au ventre et peu de spectacle. J’espère me tromper mais le match va se jouer sur des détails avec très peu de buts. Ce sont deux équipes qui sont en difficulté, car Bordeaux ne doit pas être là où ils sont actuellement. Je regarde beaucoup la Ligue 1 et leurs matchs sont quand même un peu hachés, ce n’est pas toujours du beau spectacle malheureusement. C’est sûr qu’au foot on demande toujours du beau jeu, des buts, du spectacle, mais il faut aller voir Gad Elmaleh pour être sûr de voir un spectacle (rires). On se contente sur ce qu’on peut avoir et parfois ce sont des matchs complexes”.

Retrouvez l’intégralité de l’interview de Stéphane Mangione ICI, sur Girondins4Ever