Julien Cazarre : “Quand je le vois sans le son, j’ai l’impression de voir Hodor dans Game of Thrones”

Sur Girondins Analyse, Julien Cazarre a expliqué comment il choisissait les voix off des joueurs qu’il doublait, comme c’était le cas dans J+1.« Parfois, ce qui m’aide à bosser, c’est que je ne mets pas le son. Et je me dis ‘si je ne connaissais pas sa voix, comment je l’imaginerai parler ?!’. Nicolas Pallois par exemple, il n’avait rien à voir avec ce que je faisais. Mais quand je le vois sans le son, j’ai l’impression de voir Hodor dans Game of Thrones. C’est comme Patrick Vieira, s’il était officiellement gay, je n’irai pas faire ce que j’ai fait avec lui. Ce qui me faisait marrer, c’est que je trouvais que si tu regardais un petit peu, il avait un côté très maniéré assez marrant, qui pouvait donner cette voix. Mais il n’est pas du tout comme ça, il n’a rien à voir avec ça ! Donc je trouvais ça drôle de jouer avec ça ! Je ne vais pas doubler un mec qui a fait un coming out la veille en faisant michoubidou. Ça n’a aucun sens. Mais après je reconnais que parfois je suis tombé dans la facilité, et parfois tu fais des merdes, tu te plantes ».

Retranscription Girondins4Ever