Julien Courbet : “Je le vis mal. C’est difficile quand on a connu des moments fastes des Girondins de Bordeaux… On était le PSG de l’époque !”

Sur ARL, Julien Courbet a raconté comment il vivait cette nouvelle ère des Girondins de Bordeaux, lui qui a connu les années de gloire du club au scapulaire.

« Je le vis mal, je continue de regarder… Chaque année je me dis que ça y est, je ne regarde plus… Et puis le dimanche arrive, vous vous mettez devant la télé, et vous bloquer tout ce qui se passe dans votre vie… C’est difficile quand on a connu des moments fastes des Girondins de Bordeaux. J’ai connu la grande époque Claude Bez, la grande équipe… Tigana, Giresse, Lacombe, Specht… Là, on était le PSG à l’époque. On était quasiment l’équivalent du PSG, franchement. Quand vous arriviez quatre minutes en retard, vous aviez une chance sur deux d’avoir loupé un but. C’était un rouleau compresseur Bordeaux ! C’est vrai qu’aujourd’hui, ça me fait un peu de peine, parce qu’on ne vibre plus. Je vois ce stade vide, ça me fait une peine de voir tous ces sièges blancs, avec plus personne dans les tribunes… Ça fait un petit peur. Que dire… Malheureusement aussi, il faut revoir les choses dans leur contexte. J’ai connu la grande époque, avec de l’argent qu’on n’avait pas. Au bout du compte, Claude Bez nous a fait rêver, mais ensuite on a fini en deuxième division parce qu’il dépensait de l’argent qu’il n’avait pas. Ce qui est très étonnant, c’est qu’une ville comme Bordeaux n’attire pas un grand sponsor, qui ait vraiment beaucoup d’argent. L’américain, ce n’est pas mal, mais c’est incroyable qu’avec le vin, etc… J’étais persuadé qu’il y aurait un énorme sponsor un jour, des chinois qui rachètent tous les Châteaux… On n’arrive pas à trouver. On pourrait avoir une grande marque qui s’intéresse à Bordeaux et étonnamment, on n’a pas ça. Souvent M6 était sifflé sur la fin parce qu’on estimait qu’ils ne dépensaient pas autant d’argent, mais avec le recul, on s’aperçoit qu’on finissait toujours dans les six premiers et on arrivait de temps en temps à gagner un titre. Là, ça va être plus compliqué ».

Retranscription Girondins4Ever