Jean-Louis Gasset : “On n’est pas dans la concentration, pas dans l’agressivité. On gagne un match à domicile, on se suffit, toute la semaine on joue à la baballe, et on attend de savoir qui va débuter”

Jean-Louis Gasset, en conférence de presse d’après match, a insisté sur le manque de valeurs des joueurs des Girondins de Bordeaux, parlant avec des mots forts : état d’esprit, maintien, vrai visage, débutants…

« Ce n’est pas une question de presser ou de ne pas presser, c’est global. C’est un état d’esprit. Il faut se rendre compte aujourd’hui que Bordeaux va lutter pour le maintien. C’est ce qu’on m’avait dit en arrivant à Bordeaux, et aujourd’hui je suis obligé de me plier à ça. C’est la vérité. Donc on maintient un petit espoir en faisant des points à domicile, mais à l’extérieur on voit le vrai visage. Dès qu’il y a un petit grain de sable dans la machine, tout le monde abandonne, les uns, les autres… Il faut changer deux joueurs, trois joueurs… C’est très difficile de vivre ça. J’ai changé trois joueurs à la mi-temps […] Non je n’ai pas été surpris par le changement de système, Marseille l’avait fait aussi. Le système n’a rien à voir. Sur les quatre buts, on en donne deux parce qu’on fait des fautes techniques de débutant, parce qu’on n’est pas dans la concentration, pas dans l’agressivité. Ça, ce n’est pas d’aujourd’hui. Il faut se poser la question pourquoi Bordeaux depuis deux ans ne fait plus deux victoires d’affilée. Cela veut dire que c’est un yoyo. On gagne un match à domicile, on se suffit, toute la semaine on joue à la baballe, et on attend de savoir qui va débuter. C’est… Donc oui, on va travailler plus fort encore parce qu’il n’y a que ça de vrai ».

ARL

Retranscription Girondins4Ever