Jean-Louis Gasset : “Je ne vais pas faire une comparaison avec mon premier passage il y a 10 ans, où c’était une équipe de guerriers…”

Photo Iconsport

Sur le sujet du groupe un peu touché par son passif aux Girondins de Bordeaux, Jean-Louis Gasset a avoué le découvrir au fur et à mesure des jours qui passent, essayant de trouver des solutions.

“Si je vais essayer de ressouder un peu le groupe, partager des moments de vie au Château, pour qu’ils vivent ensemble ? Ca ferait partie d’une stratégie. Je le ressens depuis qu’on est arrivé. Je ne vais pas faire une comparaison avec mon premier passage il y a 10 ans, où c’était une équipe de guerriers, où il n’y avait pas besoin de cela parce qu’ils se parlaient entre eux et se disaient les vérités. Là, je rentre dans un groupe qui a un vécu, qui a du bon et du moins bon. Mais le bon, je ne sais pas. Donc je découvre au fur et à mesure les affinités, les racines un peu. Et ça fait partie de mon job de les cimenter pour y arriver. Bien sûr que j’en parle avec les joueurs. Mais vous savez, les joueurs ne vont pas vous parler de ce qui s’est passé ou des petites embrouilles qu’il y a eu ou du contexte qu’il y a vis-à-vis d’untel ou d’untel. Eux, ils attendent. Il y a 24 ou 25 pros, ils n’attendent qu’une chose, c’est de savoir s’ils sont titulaires et après, ils essaient, individuellement, de donner le meilleur. Pour le moment, individuellement, c’est insuffisant. Chacun doit élever pour qu’on arrive à vivre plus tranquillement”.

Retranscription Girondins4Ever