Laurent Koscielny : “Si à chaque match à l’extérieur, on prend un but en 20min et qu’on se dit que le match est terminé, on n’y va pas, ça ne sert d’y aller…”

Laurent Koscielny a assuré, en conférence de presse, qu’il n’y avait pas de différence d’état d’esprit chez les joueurs des Girondins de Bordeaux cette année, par rapport à l’année dernière.

“Non, on a les mêmes joueurs autour. Après, c’est de se faire violence, d’aller beaucoup plus loin, de ne pas être résigné d’avoir encaissé un but, de vouloir aller chercher l’égalisation. Si à chaque match à l’extérieur, on prend un but en 20 minutes et qu’on se dit que le match est terminé, on n’y va pas, ça ne sert à rien d’aller jouer des matchs à l’extérieur… Il faut savoir se surpasser, en vouloir plus. Combien de matchs on a gagné en étant menés 1-0 par les équipes adversaires, sur les saisons précédentes ou dans notre carrière ? On a su retourner des situations. C’est être positif, ne pas voir que le négatif dans un but encaissé. Là, c’était un fait de jeu sur un pénalty, comme il peut en avoir dans n’importe quelle rencontre. On le voit toute la semaine, en Champions League ou en Europa League, les équipes arrivent à retourner des situations. Il faut sentir cette force collective qui est capable de changer ce passage un peu négatif où vous encaissez le but en une force qui vous permet de repartir vers l’avant et marquer des buts pour gagner le match”.

Retranscription Girondins4Ever