Ludovic Obraniak : “On n’a pas gesticulé tout l’été pour le plaisir…”

Réagissant, comme Florian Brunet, aux propos de Jean-Louis Gasset sur l’état des Girondins de Bordeaux, Ludovic Obraniak, a fait le même constat, tout en ayant une petite note d’optimisme.

“Eh oui Jean-Louis, le mal est plus profond que tu ne le pensais ! On n’a pas gesticulé tout l’été pour le plaisir… Mais le plus dur c’est pas la chute, c’est l’atterrissage”.